Cet article date de plus de 7 ans

Grève des femmes de chambre de l'hôtel parisien Park Hyatt contre la sous-traitance

Les femmes de chambre de l'hôtel Hyatt sont en grève ce vendredi. Elles revendiquent d'être salariés par l'hôtel et non plus par des sous-traitants.
Le personnel sous-traitant travaillant à l'hôtel de luxe Park Hyatt à Paris en grève pour dénoncer leurs conditions de travail en septembre 2013.
Le personnel sous-traitant travaillant à l'hôtel de luxe Park Hyatt à Paris en grève pour dénoncer leurs conditions de travail en septembre 2013. © France 3 Paris / Isabelle Audin
Les femmes de chambre de l'hôtel Hyatt sont en grève ce vendredi. Elles revendiquent le souhait de devenir salariés de l'hôtel et non plus de travailler pour des sous-traitants.

Les salariés des hôtels parisiens Park Hyatt Madeleine et Park Hyatt Paris Vendôme ont cessé le travail ce vendredi pour durée illimitée, afin d'obtenir de meilleures conditions de travail. "Il est inacceptable de constater dans un 5 étoiles des violations quotidiennes du Code du Travail et un statut social aussi bas", affirme la CGT dans un communiqué. La CGT dénonce "les bas salaires", "de nombreuses heures supplémentaires non payées" et "la mise en sous-traitance de l'hébergement et du nettoyage de l'hôtel".

Parmi les revendications, qui diffèrent légèrement entre les deux établissements parisiens situés l'un rue de la Paix (2e arrondissement), l'autre boulevard Malesherbes (8e), figurent notamment des augmentations de salaires, l'embauche des salariés travaillant pour des sociétés de sous-traitance et la mise en place d'une mutuelle.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie