Paris s'impose à Lorient et se rapproche de l'OM

Le PSG est provisoirement revenu à un point du leader Marseille, qu'il recevra dans huit jours, en allant s'imposer 2-1 à Lorient samedi lors de la 12e journée
du Championnat de France.

© FRED TANNEAU / AFP
Le PSG a donc enregistré samedi sa troisième victoire consécutive en championnat, la quatrième toutes compétitions confondues.
La statistique fait du bien avant une semaine importante, où les Parisiens recevront d'abord l'Apoel Nicosie mercredi en Ligue des Champions puis Marseille dimanche pour le sommet de la Ligue 1.

Mais la victoire de samedi ne lève toujours pas les doutes qui entourent l'équipe parisienne, très sérieusement bousculée pendant près d'une heure par des Merlus proches de la zone rouge (17e). A la pause, les Bretons menaient ainsi 1-0 grâce à un but magnifique de Guerreiro.

Cet avantage était amplement mérité tant les Lorientais avaient dominé des Parisiens encore très loin du compte dans l'engagement.
Mais le PSG, où Maxwell, Verratti et Matuidi avaient été ménagés par Laurent Blanc, s'est réveillé en deuxième période et s'est finalement imposé grâce à des buts de Cavani (60) et Bahebeck (69).

Laurent Blanc déclarait après le match: "C'est une victoire acquise plus que dans la difficulté. Je pense sincèrement que ce soir la première mi-temps a été d'une faiblesse incroyable. Cela peut arriver, certes, mais quand on s'appelle le Paris Saint-Germain c'est très difficile à accepter. Surtout que Lorient nous a posé énormément de problèmes, mais en grande partie grâce à nos erreurs techniques qui ont été, en première mi-temps, incroyables. Je pense que dans ce domaine là, individuellement, c'est l'une des mi-temps les plus faibles techniquement que j'aie vu depuis que je suis entraîneur. En deuxième mi-temps, ça a été beaucoup mieux. Je pense que l'équipe a joué à sa véritable valeur et en 45 minutes on a réussi à renverser la vapeur. Ce qui me fait plaisir en deuxième période surtout c'est qu'on a repris la maîtrise du jeu. Ca a été une mi-temps plus à la valeur des joueurs qui composent
le PSG. (A la mi-temps) je leur ai dit simplement qu'on ne pouvait pas accepter un tel niveau, qu'il fallait avoir une réaction collective, bien sûr, et qu'il fallait être conscient de la réalité des choses. Si on n'arrivait pas à hausser notre niveau de jeu en deuxième période, on n'aurait pas gagné ce match là (...) On était venu pour prendre trois points, on les a pris. Ce soir on a 24 points en 12 matches, ça fait deux points par match, on recommence à retrouver notre véritable niveau par rapport à l'année dernière."


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
psg