Cet article date de plus de 6 ans

Rugby: Le Stade Français battu à Lyon.

Aprés son exploit face à à Toulon, il y a une semaine, le stade français apparait comme un leader bien fragile après sa défaite à Lyon (12-9). Si Toulon gagne aujourd'hui, il récuperera sa place de leader.

 Julien Puricelli le lyonnais devance Pascal Pape, le parisien.
Julien Puricelli le lyonnais devance Pascal Pape, le parisien. © PHILIPPE DESMAZES / AFP
Le Stade Français, leader du Top 14, s'est incliné contre Lyon (12-9), déjà tombeur de Clermont dimanche, vendredi soir au Matmut Stadium de Vénissieux, en ouverture de la 15e journée de Top 14.
En tête du championnat depuis sa victoire dimanche dernier contre Toulon, le Stade Français, réduit à 14 dès la 32e minute après le carton rouge de Morné
Steyn, n'a pas confirmé dans le Rhône face à une équipe lyonnaise survoltée.
Cette défaite avec le point de bonus défensif place les Parisiens sous la menace des Toulonnais, qui peuvent reprendre leur trône en cas de victoire samedi à Montpellier.

 Réduit à 14, Les parisiens font mieux que résister
Les deux essais de l'ailier fidjien Mosese Ratuvou offrent aux Lyonnais un bon bol d'air dans la course au maintien et confirment leurs bonnes dispositions actuelles.
Le LOU remonte provisoirement au 9e rang (30 points).
L'ouvreur sud-africain Morné Steyn pourra oublier sa première titularisation avec Paris. Il a été exclu pour un coup de pied sur Ratuvou, laissant ses coéquipiers à 14 pendant près de 50 minutes.
Le Stade Français avait choisi de faire tourner en alignant au coup d'envoi seulement cinq joueurs (Nayacalevu, Tomas, Parisse, Papé, Bonfils)
qui avaient débuté contre Toulon dimanche dernier. Dominateurs en mêlée, les Parisiens réalisaient la meilleure entame. Une pénalité (6) et un drop (12) de Steyn, sous les poteaux, leur permettaient de prendre la tête d'entrée.
Mais les Lyonnais, très en jambes, ne leur laissaient aucune occasion d'essai.
Les Lyonnais trouvaient finalement la faille après une touche à hauteur des 22 mètres. Le pack était arrêté à cinq mètres de la ligne, et le demi de mêlée, Ricky Januarie, trouvait son ailier, Ratuvou.
Son essai était validé par l'arbitre vidéo (5-6, 29).
En deuxième période, le Stade Français se reposait sur le jeu au pied de Jules Plisson. Mais le LOU tenait sa proie.
Le jeu se débridait et à l'issue d'une séquence de plus de trois minutes, Ratuvou, meilleur marqueur en Pro D2 la saison dernière, réalisait le doublé avec un essai transformé par Jérôme Porical et donnait l'avantage à son équipe (12-6. 50).
Le Stade Français pliait mais ne rompait pas. Plisson réduisait le score sur une pénalité (12-9, 60) avant de rater l'occasion d'égaliser après une nouvelle faute en mêlée des Lyonnais (70e). Le leader avait laissé passer sa chance.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby stade français