Cet article date de plus de 6 ans

Les jeunes diplômés envoient 29 CV en moyenne pour avoir un poste

Selon un baromètre Opinionway pour le cabinet Deloitte, les jeunes diplômés doivent envoyer en moyenne 29 CV et lettres de motivation pour obtenir un poste. En région parisienne, le nombre moyen de CV envoyés grimpe même à 38, selon ce baromètre réalisé pour la quatrième fois.
Une étude révèle que dans notre région, les jeunes diplômés envoient en moyenne pas moins de 38 CV pour décrocher un emploi.
Une étude révèle que dans notre région, les jeunes diplômés envoient en moyenne pas moins de 38 CV pour décrocher un emploi. © IP3 PRESS/MAXPPP
L'enquête, qui concerne les jeunes ayant obtenu un diplôme de niveau Bac à Bac+5 il y a moins de trois ans, montre que la majorité (60%) ont trouvé un emploi, une proportion en hausse de 9 points sur un an. 

En revanche on note que le nombre de CV qu'ils ont dû envoyer pour obtenir leur poste est en légère hausse par rapport aux années précédentes. Il était de 27 CV en moyenne en 2014 et de 16 en 2013. En région parisienne, le nombre moyen de CV envoyés grimpe même à 38, selon ce baromètre réalisé pour la quatrième fois.

Parmi les jeunes en poste, 12% rapportent même avoir dû envoyer plus de 50 CV

Selon l'étude, globalement, les jeunes diplômés sont 49% à indiquer que les employeurs leur inspirent confiance, une proportion qui s'améliore par rapport à l'an dernier (43%) et passe à 59% pour ceux qui sont en poste dans une entreprise. Ceux en poste ont mis en moyenne 11 semaines à trouver leur emploi, autant que les années précédentes. Ils sont plus souvent en CDD qu'il y a un an (31%, +8 points) et à temps partiel (18%, +6 points). Les jeunes diplômés encore à la recherche d'un emploi sont plutôt optimistes (51%, +8 points) sur leurs perspectives d'y parvenir dans les six prochains mois.

Les principales difficultés qu'ils disent rencontrer dans leur quête de poste sont la difficulté à trouver des annonces correspondant à leur profil (54%), la difficulté à obtenir des réponses des recruteurs (52%) et l'absence de réseau (44%).

Cette étude a été réalisée du 2 au 14 janvier par questionnaire en ligne auprès d'un échantillon de 1.000 jeunes titulaires d'un diplôme de niveau Bac à Bac+5 depuis moins de trois ans et en poste ou en recherche d'emploi dans le privé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi jeunesse