Cet article date de plus de 6 ans

Rencontre : Jérémy Lavrut pense au podium pour ses simmentals

Jérémy a 25 ans, il est arrivé de Foucherans dans le Jura, avec ses simmentals. Des vaches de race mixte, lait et viande. Ce jeune éleveur, ne pense qu'aux concours. Celui du Salon de l'agriculture de Paris est fondamental, pour voir son travail une nouvelle fois reconnu.

Eleveur de vaches de la race simmental dans le Jura
Eleveur de vaches de la race simmental dans le Jura

Viser le podium

Comme de nombreux agriculteurs, l'amour de l'animal est dans ses gènes, hérité de son père. Et sa passion est particulièrement tournée, vers le concours. La première fois, c'était il y a 10 ans, il était en classe de troisième : "C'est une satisfaction d'être sélectionné parmi les meilleurs, c'est la récompense de notre travail dans l'élevage". En présentant la beauté de ses vaches et leurs qualités, Jérémy est fier de montrer l'exigence qu'il met quotidiennement dans son travail. Arriver aujourd'hui à Paris après un tri au niveau national, est l'aboutissement d'heures, de mois de rigueur et d'excellence, pour sélectionner ses animaux.

Les bêtes doivent s'adapter à l'ambiance parisienne. Passer d'un champ à un hall fermé, éclairé artificiellement, et bruyant, est toujours compliqué. Elles doivent évacuer leur stress, et se reposer entre les repas et les traites. "Il ne faut pas qu'elles aient trop chaud, il faut les laisser tranquille mais surveiller qu'elles s'alimentent bien et qu'elles s'hydratent".

 

Rencontre : Jérémy Lavrut pense podium pour ses simmentals
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
salon de l'agriculture