• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

L'ambition française en agroécologie

 Philippe Pastoureau, éleveur dans la Sarthe a voulu remettre de la vie dans ses sols
Actualités générales
Agroécologie : convaincre par l’exemple / © Xavier Remongin. Min.agri.fr
Philippe Pastoureau, éleveur dans la Sarthe a voulu remettre de la vie dans ses sols Actualités générales Agroécologie : convaincre par l’exemple / © Xavier Remongin. Min.agri.fr

Depuis le début du salon de l'agriculture, on parle beaucoup d'agroécologie. La France a d'ailleurs pour ambition d'être leader en la matière. Alors en quoi consiste ce concept ?

Par France 3 Regions

Aujourd'hui, il y a deux leaders dans l'agroécologie : la France et le Brésil

L'agroécologie, l'avenir de l'agriculture 

On parle beaucoup d'agroécologie au salon de l'agriculture mais en quoi cela consiste-t-il ? comment cela fonctionne ?

L’enjeu est de concilier la performance économique et environnementale en produisant efficacement et plus durablement. Déjà, certains agriculteurs ont adopté ces techniques mélangeant pratiques traditionnelles et modernes pour préserver les sols, la nature, l'environnement.

L'une des techniques, par exemple, consiste à arrêter de labourer les sols. Ils sont déjà quelques agriculteurs de grandes exploitations à faire des rotations entre le blé et le maïs pour éviter l'utilisation de pesticides. Des agriculteurs se sont mis également à cultiver des plantes dont les racines aèrent les sols et d'autres qui captent l'azote de l'air et enrichissent la terre. Plus besoin d'utiliser de l'engrais chimique... Ou en tout cas beaucoup moins.

L'agroécologie, c'est aussi planter des arbres en plein milieu de grandes cultures. Ils vont retenir l'eau pour apporter de la fraîcheur l'été. Certains producteurs de tomates et de fraises du Gard utilisent l'engrais naturel des feuilles de ces arbres tombées au sol. 
 

Changer les mentalités via les formations

Mais, pour cultiver autrement, il faut changer les mentalités des agriculteurs d'où la création d'écoles d'ingénieurs. Emmanuel Macron, le ministre de l'économie, a d'ailleurs rencontré certains de ces élèves (d'Agro Paris Tech) lors de sa visite au salon de l'agriculture. 

Emmanuel Macron au Salon de l'Agriculture


De nouvelles formations vont donc être créées pour les plus jeunes et les aides européennes de la PAC seront redistribuées en priorité à ceux qui feront de l'agroécologie.

Les nouvelles technologies à la rescousse : le Mooc français 

La France a pour ambition de devenir le leader mondial de l'agroécologie. Elle lance donc à la rentrée prochaine le premier cours massif ouvert en ligne (Mooc) sur le sujet. C'est en grande pompe que plusieurs ministres dont Emmanuel Macron, et Geneviève Fioraso ont accompagné Stéphane Le Foll, pour assister à la présentation sur le stand de l'INRA, d'Agreenium, du premier Mooc Mondial sur l'agro-écologie.

Répondre aux défis alimentaire et environnementaux de demain en produisant autant mais avec moins de pesticides, moins d'énergie et moins d'eau... Conjuguer les performances écologiques et économiques dans la production agricole ... Voilà le programme de la France en matière d'agroécologie. C'est une façon de se mettre à la page et de donner envie aux autres pays de collaborer avec la France. "De la diplomatie scientifique" selon Frédéric Lapeyrie, directeur général d'Agreenium.

Ce Mooc, ouvert aux agriculteurs, chercheurs, étudiants et consommateurs est gratuit, disponible à partir de la plate-forme Fun ( France Université Numérique). 

 

                                                                        _____________________________________________________________________

40 ans d’engagement au service de l’homme et la nature

Pierre Rabhi est agriculteur, écrivain et penseur. Ce philosophe est incontestablement l'un des pionniers en matière d'agroécologie. Fondateur de l'association Terre et humanisme en 1994, Pierre Rabhi milite pour l'autonomie alimentaire. A 76 ans, il s'émerveille toujours devant la beauté de la nature. Une nature qu'il a trouvé du côté de Montchamp, en Ardèche où il s'est installé dans une ferme avec son épouse. Ce sage des temps modernes défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis, tout en préservant les patrimoines nourriciers. Depuis 1981, il transmet son savoir-faire dans les pays arides d’Afrique, en France et en Europe. "Avec un grain de blé, nous pouvons nourrir la Terre entière" clame ce poète qui dénigre l'attitude productiviste de l'homme ces derniers siècles.

Sur le même sujet

Le festival d'Auvers-sur-Oise dans les crèches et les entreprises

Les + Lus