• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Dernière coupe au Salon : la tonte des moutons en public

© Capture d'écran France 3
© Capture d'écran France 3

Au dernier jour du SIA2015, il y a encore un large public pour assister à cet étrange corps à corps : la tonte du mouton.

Par Sophie Tallois

Une activité très physique qui demande de l'endurance

Très technique, cette activité épuisante requiert un bon coup de main. Un dos solide est aussi nécessaire, un bon tondeur ou une bonne tondeuse doit raser environ 250 moutons par jour pour espérer gagner un SMIC. C'est donc un métier de passion.
D'après Antoine, notre tondeur du jour, les australiens qui sont de grands éleveurs ovins, n'embaucheraient pas un tondeur qui n'aurait pas au moins deux années d'expérience. 

Un corps-à-corps bien réglé

Les brebis sont amenées, curieuses et amicales et l'on pourrait craindre pour elles. Antoine a la main sûre, il attrape la brebis désignée et la cale sous son bras. Le public participe : il compte jusqu'à 3. Alors Antoine retourne l'animal d'un seul geste et lui coince la tête sur le côté. On dirait une passe d'art martial. Dans cette position, la tête sur le côté, l'animal tombe dans une sorte de narcolepsie qui le rend soumis à la main du tondeur.

>> vidéo : Antoine est tondeur de moutons, il montre son savoir-faire

Tonte d'une brebis

Une production de laine qui passe par la Chine
Les toisons récoltées ne sont pas traitées en France, le lavage de la laine est une activité polluante... transférée en Chine.

>> vidéo : démonstration de tonte, version longue

Démonstration de tonte sur deux moutons, version longue

 

Sur le même sujet

Autour de Notre-Dame, les petits Parisiens font leur rentrée dans des écoles décontaminées au plomb

Les + Lus