• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Drame de Clichy: le jugement mis en délibéré au 18 mai

Les policiers Sébastien Gaillemin et Stéphanie Klein comparaissent pour "non-assistance à personne en danger", le 16 mars 2015, au premier jour du procès sur la mort de Zyed et Bouna, à Rennes (Ille-et-Vilaine). / © (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCETV INFO)
Les policiers Sébastien Gaillemin et Stéphanie Klein comparaissent pour "non-assistance à personne en danger", le 16 mars 2015, au premier jour du procès sur la mort de Zyed et Bouna, à Rennes (Ille-et-Vilaine). / © (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCETV INFO)

Le tribunal correctionnel de Rennes, devant lequel ont comparu pendant cinq jours deux policiers pour non-assistance à personne en danger après le drame de Clichy-sous-Bois qui a coûté la vie aux adolescents Zyed et Bouna en 2005, rendra sa décision le 18 mai à 14h00.

Par EB avec AFP

Le ministère public, après dix années de procédures judiciaires, a requis jeudi la relaxe des deux policiers à l'issue de ce procès, mais les avocats des parties civiles ont réclamé une condamnation. Les deux fonctionnaires encourent jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende. Me Daniel Merchat, avocat des policiers, a pointé du doigt vendredi lors du dernier jour d'audience l'absence d'éléments à charge contre ses clients et a demandé leur relaxe. "Vous prononcerez la relaxe parce que dix ans ça suffit. Les éléments constitutifs de l'infraction ne sont pas réunis, l'instruction n'a pas réuni suffisamment de charges", a-t-il affirmé à l'issue de sa plaidoirie d'un peu plus d'une heure.

"Nous respecterons la décision" de la cour, a pour sa part affirmé l'un des avocats des parties civiles, Me Jean-Pierre Mignard. "Nous sommes restés sur le même dialogue de sourds" lors des débats, a-t-il néanmoins regretté. La décision du tribunal, "s'il reconnaît la responsabilité, pour nous c'est le
pus important", a-t-il ajouté.

Le 27 octobre 2005, à 18h11, près de 30 minutes après la fin d'une course-poursuite entre jeunes et police, Bouna Traoré, 15 ans, et Zyed Benna, 17 ans, meurent électrocutés dans une réactance, un dispositif très dangereux situé sur le site EDF de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Ils s'étaient cachés là avec leur camarade Muhittin Altun, 17 ans, seul rescapé mais grièvement blessé, se croyant encore poursuivis par la police, selon ses explications.

>> Le reportage de Laurence Barbry avec Matthieu Caillaud

Sur le même sujet

Interview de Sylvie Zaidman, directrice du musée de la Libération - musée du général Leclerc - musée Jean Moulin

Les + Lus