La gauche conserve le Val-de-Marne

© France 3
© France 3

La gauche conserve le département du Val-de-Marne, en remportant 14 cantons sur 25 a indiqué dimanche à la presse le cabinet du président sortant (PCF) à l'issue du second tour des élections départementales.

Par Emmanuèle Bailly

A la tête du Val-de-Marne depuis 1976, les communistes redoutaient de perdre le dernier département de France, dirigé par le PCF. En effet si le département de l'Allier a basculé ce soir, ce n'est pas le cas pour le Val-de-Marne, a annoncé le cabinet du président du conseil général sortant.

La gauche au premier tour avait mieux résisté que prévu, parvenant à se placer en tête dans douze cantons sur vingt-cinq. Entre les deux tours, le président sortant du département, Christian Favier, avait appelé à voter « sans ambiguïté ni exception pour le candidat de gauche le mieux placé ».

Christian Favier, l'emporte dans son canton de Champigny-sur-Marne avec quelque 52% des voix. 

Lors des dernières municipales, l'UMP avait gagné du terrain en remportant 26 des 47 villes du département, ce qui laissait envisager des résultats serrés pour le scrutin départemental. "Je suis déçu parce que nous nous sommes battus comme des lions", a confié à la préfecture Christian Cambon, président de l'UMP dans le Val-de-Marne. "Nous échouons de très peu, mais c'est une défaite pour nous", a-t-il regretté, fustigeant le nouveau découpage des cantons, "organisé" selon lui "pour maintenir les communistes en place".

Le Front national était présent dans cinq cantons sur les 25 mais le parti ne parvient pas à faire élire de conseillers dans le département.

Sur le même sujet

Deux paysagistes proposent une tombe-jardin plus écologique et moins chère

Les + Lus