Cet article date de plus de 6 ans

Chantal Jouanno, un colibri à l'assaut de l'Ile-de-France

Mardi 7 avril, Chantal Jouanno a lançé sa campagne des régionales à l'occasion d'un meeting à Issy-les-moulineaux. La chef de file de l'UDI pour l' IDF a réaffirmé sa volonté de présenter une liste autonome de celle de l'UMP au premier tour. Et elle a usé d'une fable  : celle du colibri et du tatou.
© Patrick Kovarik/AFP Photos
Chantal Jouanno, sur les traces de Jean de la Fontaine.

A l'occasion du lancement de sa campagne des régionales, la chef de file de l'UDI en Ile-de-France a utilisé une fable. Celle du colibri et du tatou. Il s'agit en fait d'une légende. Il y a un incendie dans la forêt. Le colibri tente de l'éteindre en portant des gouttes d'eau dans son bec minuscule. Un tatou se moque de lui. La morale de l'histoire, c'est Yves Jégo qui l'explique à la tribune. "Le colibri s'arrête et regarde le tatou droit dans les yeux. Il lui dit: je fais ma part. Je crois que c'est une très belle leçon politique", philosophe le député de Seine-et-Marne.

Chantal Jouanno est visiblement fière de sa trouvaille. Elle veut faire du colibri, l'emblème de sa campagne, un logo identifiable par les électeurs. "Vous êtes tous des colibris. On est un colibri agile. On est un colibri perspicace. On est un colibri bienveillant", lance-t-elle à la tribune.

Elle porte un blouson blanc avec des ailes dessinées dans le dos. "Ce sont les ailes du colibri. C'est mignon un colibri", répond-elle à une fine question de notre part. "Mais c'est fragile un colibri", insiste-t-on toujours aussi finement. "Non,c'est agile", répond la nouvelle experte es volières.

OK. Le colibri peut être le nouveau buzz en matière de mignoncité animale. Mais quand on consulte un traité d'ornithologie, on s'aperçoit que le colibri est le seul oiseau qui peut voler en reculant. Ne tient-on pas là une autre métaphore ?  Celle d'une UDI, proclamant, haut et fort son intention de présenter des listes autonomes de l'UMP au premier tour aux régionales mais qui au dernier moment renoncerait.

A la tribune, Chantal Jouanno rassure les sceptiques en filant sa petite légende. "Que les tatous se calment. C'est mauvais pour leur santé. Qu'ils soient aussi rassurés. On ne va pas changer. On ne va pas changer d'avis. L'UDI en Ile-de-France aura sa liste et son projet", promet la candidate UDI dans la région capitale.

"On ira jusqu'au bout. Pourquoi lancer une campagne, si ce n'est pour ne pas la faire", appuie Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI.

Des messages adressés à Valérie Pécresse, qui lancera sa campagne des régionales le 11 avril et espère sans trop y croire convaincre l'UDI de s'allier avec l'UMP dès le premier tour. Valérie Pécresse, que Chantal Jouanno "apprécie", mais dont elle "ne commentera pas la campagne". Sous entendu, le colibri a son propre plan de vol.

Un vol où il tentera donc de prendre sa part.....et sa place.

Un reportage de Daïc Audouit, Fanny Bouteiller et Georgia Bucur.

Chantal Jouanno lance sa campagne des régionales

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections régionales