Wallerand de Saint-Just : «Jean-Marie Le Pen constitue un obstacle considérable» que nous avons le devoir «d'écarter»

Wallerand de Saint-Just quittant le bureau politique du Front National, en mai 2015. / © MARTIN BUREAU / AFP
Wallerand de Saint-Just quittant le bureau politique du Front National, en mai 2015. / © MARTIN BUREAU / AFP

Le Front national a le "devoir" d'écarter l'"obstacle considérable" que constitue Jean-Marie Le Pen pour sa fille dans la course à l'Elysée, a estimé vendredi Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN et tête de liste pour les régionales en Ile-de-France.

Par OC, avec AFP

Wallerand de Saint-Just, ancien avocat de Jean-Marie Le Pen et tête de liste FN pour les régionales en Île-de-France, a par ailleurs concédé que les sorties successives du fondateur du FN sur les chambres à gaz pouvaient "parfaitement être ressentie(s) comme antisémite(s)". Ses déclarations sur le sujet lui ont valu d'être condamné par la justice.

M. Le Pen, en tout cas son expression publique, représente un obstacle considérable quant à la bonne marche du Front national. Mme Le Pen est donnée par différents sondages actuels comme en tête dans tous cas de figure au premier tour de la présidentielle et comme pouvant éventuellement battre François Hollande au deuxième tour. Dans une telle configuration, nous avons le devoir d'écarter les obstacles, si nous pouvons le faire, qui pourraient surgir sur cette route



"Il est certain que humainement c'est extrêmement difficile", a ajouté le trésorier du FN, qui était invité dans la matinale de RTL. Les propos réitérés de M. Le Pen sur les chambre à gaz, "détail de l'Histoire" de la seconde guerre mondiale, peuvent "parfaitement être ressentis comme antisémites", a dit vendredi M. de Saint-Just.

Je ne vais pas me réfugier derrière mon petit doigt mais j'ai toujours été l'avocat de Jean-Marie le Pen. Dans ces conditions, j'étais tenu à un certain devoir de réserve. J'ai pris ma retraite d'avocat. (...) Les juifs ont des martyrs. Nous, les catholiques, avons eu des martyrs aussi et nous savons qu'il ne faut pas y toucher. Les martyrs des juifs, il ne faut pas y toucher. Ce n'est même pas une question politique, c'est une simple question humaine


Pour autant, "je sais que Jean-Marie Le Pen n'est pas antisémite", a-t-il assuré. "Comme nous tous presque au Front national, l'origine des gens, la couleur de peau, leur religion, leur orientation sexuelle aussi, il s'en fiche complètement. Il faut s'en ficher complètement, nous nous en fichons complètement. C'est ce qui rend d'autant plus pénible cette affaire, et d'autant plus paradoxale".

Sur le même sujet

Les + Lus