Accidents de la vie courante : 85% des parents franciliens ont déjà eu un comportement à risque avec leurs enfants

C'est la première cause de mortalité chez les enfants. Chaque année en France, il y a plus de 11 millions d'accidents de la vie courante. Chutes, coupures, brûlures, comment les éviter ? Nous nous sommes rendus ce matin dans un appartement témoin pour identifier les risques. 

Cuisiner en téléphonant, marcher sur un sol mouillé, manipuler des morceaux de verre sans protection...ce sont des gestes a priori anodins mais qui présentent de nombreux risques. Selon l'association Attitude Prévention, ils sont 85% des parents d'Île-de-France à reconnaître avoir déjà eu un comportement dangereux en présence de leurs enfants. Souvent, ils ne perçoivent pas le danger.
 

Transmettre la bonne attitude

Pour alerter les Français, une association, "Attitude Prévention" organisait le 8 novembre une journée de prévention. Un premier spot de sensibilisation a été diffusé sur la chute, première cause de mort par accident de la vie courante en France.
 

Des comportements à risque dans toutes les pièces

Ce matin, nous avions rendez-vous dans un appartement témoin pour identifier les principaux lieux de danger. Mais le problème vient bien souvent du téléphone portable. Par habitude, nous le consultons régulièrement, alors même que nous sommes en train de cuisiner, prendre un bain ou autre.

Dans la salle de bain par exemple, Murielle Bouin, experte de l'Association "Attitude Prévention" explique : "On a le fameux téléphone portable qui va continuer d'être branché alors que la personne va prendre son bain. Et là on va commencer à avoir de nouveaux risques puisque les personnes manipulent leur téléphone avec les mains mouillées ou bien le téléphone va tomber dans le bain, et il y a un risque d'électrisation" 

Noël : une période particulièrement sensible

Premier risque : le sapin de Noël et ses guirlandes qui restent souvent allumées sans surveillance. Parmi les décorations, les boules en verre qui sont souvent mal sécurisées. Pour 65% des parents franciliens, il existe un risque spécifique pour les fêtes.
 
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité