Cet article date de plus de 4 ans

"Aider les aidants", une journée et des initiatives pour les proches des malades

Plus de huit millions de personnes aident chaque jour un proche malade, âgé ou handicapé. Peu valorisés au quotidien, les "aidants familiaux" auront jeudi leur journée consacrée, mais ils peuvent aussi compter sur quelques initiatives, notamment une émission de radio, pour avoir la parole.
Ils sont plus de huit millions en France. Ces personnes prennent soin chaque jour d'un proche, malade ou handicapé. On les appelle les "aidants". Et ce jeudi, la journée leur est consacrée pour souligner leur engagement. Une vie de sacrifice, de fatigue et de doutes.
La 7e Journée nationale des aidants aura lieu jeudi 6 octobre, une occasion de mobiliser tous les acteurs du secteur mais aussi de sensibiliser tous les salariés et tous les actifs sur les aides auxquelles ils peuvent prétendre. 

Pratiquer des soins, faire la toilette, les courses, le ménage, les démarches administratives, prendre les rendez-vous médicaux, emmener le parent, le conjoint ou l'enfant à droite ou à gauche... Autant de tâches quotidiennes qu'assume l'aidant familial, souvent au détriment de sa vie personnelle, sa scolarité ou sa carrière. Près de 8,3 millions de personnes aident régulièrement un proche, en grande majorité des femmes (62%). Selon l'Insee, plus de huit aidants sur dix (83%) disent ressentir une charge lourde et éprouver un sentiment de solitude, et 75% se sentent anxieux, stressés ou surmenés.

Vivre FM, une radio associative dédiée au handicap

Vivre FM, tous les vendredis, cette radio associative dédiée au handicap consacre une heure aux aidants qui viennent raconter leur expérience et confronter leurs difficultés. "Il y a dix ans, on ne parlait pas d'eux. On a voulu leur donner la parole car on sentait que les proches de malades avaient aussi des problèmes: épuisement, inquiétude, soucis financiers ou professionnels", explique à l'AFP Christophe Bougnot, journaliste qui co-anime depuis 2007 l'émission "La parole aux aidants" avec une psychologue.

Le congé proche aidant pour les salariés

Depuis janvier, la loi de l'adaptation de la société au vieillissement (ASV) permet aux aidants un "droit au répit", une aide pouvant aller jusqu'à 500 euros par an qui permet de financer quelques jours dans un centre spécialisé ou quelques heures supplémentaires d'aide à domicile. En outre, les salariés aidants pourront bénéficier dès 2017 du "congé proche aidant", une période de trois mois, renouvelable, pour "mieux articuler vie professionnelle et vie privée", selon la secrétaire d'État chargée de l'Autonomie.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société handicap