Anne Hidalgo candidate à la présidentielle pour "offrir un avenir à tous nos enfants"

La maire (PS) de Paris Anne Hidalgo a annoncé officiellement sa candidature à la présidentielle de 2022, pour "offrir un avenir à tous nos enfants" et "bâtir une France plus juste", ce dimanche à Rouen.

"Nous devons réinventer notre modèle français fragilisé par ces crises multiples", a affirmé la candidate, affirmant vouloir rétablir "le respect" et l'unité du pays. Après un long tour de chauffe, la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, se lance dans la course à l'Élysée en annonçant sa candidature depuis Rouen.

Cette annonce n'est pas une surprise: elle intervient après plusieurs mois de déplacements, pour s'assurer d'avoir "les fondations, ces points d'accords pour être capable de parler au pays".

C'est sur les docks, dans la ville du jeune maire socialiste Nicolas Mayer-Rossignol, un proche, qu'Anne Hidalgo a choisi de s'exprimer ce dimanche matin : un site idéal pour illustrer la reconversion industrielle à travers la transition écologique, qui sera l'un des thèmes centraux de sa campagne. Rouen permet aussi de donner "une dimension nationale" à sa candidature, pour répondre au procès en parisianisme qui est fait à celle qui est à la tête de la capitale depuis 2014.

7 à 9% dans les sondages

Anne Hidalgo a une "volonté très claire de s'adresser aux classes moyennes et aux classes populaires et donc de parler où il y a des travailleurs, des salariés", souligne auprès de l'AFP Johanna Rolland, maire PS de Nantes, qui sera directrice de campagne.

Anne Hidalgo sera entourée d'une partie de son équipe de campagne - des maires et des parlementaires de toute la France, à l'instar de Mathieu Klein, édile de Nancy, Stéphane Troussel, président de la Seine-Saint-Denis ou la présidente de la région Occitanie Carole Delga.

Créditée actuellement de 7 à 9% des voix selon les sondages, Anne Hidalgo rappelle qu'elle était également donnée perdante à Paris. Anne Hidalgo devrait notamment mettre en avant les valeurs de la social-démocratie et de "l'égalité républicaine", dont cette fille d'immigrés espagnols arrivée en France à deux ans a fait sa "boussole".

Vote des militants

Sa déclaration intervient trois jours avant la sortie de son livre "Une femme française" (Éditions de L'observatoire), où elle dévoile quelques-unes de ses priorités.

Anne Hidalgo devra passer par un vote interne des militants socialistes, après le congrès du PS fin septembre, pour se départager de ses potentiels concurrents, dont le maire du Mans Stéphane Le Foll. Mais ce vote devrait être une formalité. Elle est soutenue par Olivier Faure, le Premier secrétaire du PS, bien parti pour être réélu prochainement à la tête du parti.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections parti socialiste