• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Assistantes maternelles : des gilets roses contre la réforme de l'assurance chômage

Les assistantes maternelles se sont jointes au mouvement des gilets jaunes pour cette 17ème journée d'action. / © France 3 IDF/ V. BLUMLHUBER
Les assistantes maternelles se sont jointes au mouvement des gilets jaunes pour cette 17ème journée d'action. / © France 3 IDF/ V. BLUMLHUBER

17ème journée d'action des gilets jaunes, 17ème week-end de manifestations dans Paris. Et ce matin dans le cortège, des dizaines de gilets roses avaient rejoint les rangs. Des assistantes maternelles qui manifestent contre la réforme de l'assurance chômage.

Par AL

"Assistantes maternelles en colère !" Au lendemain de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, plusieurs associations féministes ont pris la tête du cortège des gilets jaunes ce matin. Parmi elles, les assistantes maternelles qui manifestent contre la réforme de l'assurance chômage qui pourrait mettre fin à un dispositif qui les soutient quand elles perdent un de leur contrat de travail. 
 
Jennifer Nadin est assistante maternelle. / © France 3 IDF/ V. Blumlhuber
Jennifer Nadin est assistante maternelle. / © France 3 IDF/ V. Blumlhuber

"Aujourd'hui, on a deux ou trois contrats, explique Jennifer Nadin, assistante maternelle dans le Val-de-Marne. Quand l'un de ces contrats s'arrête, on touche un complèment de Pôle Emploi qui nous permet de vivre et la réforme veut nous enlever ça. On va se retrouve avec 600 euros. Comment voulez-vous qu'on fasse ? Ils veulent supprimer notre métier."
 
Les gilets roses ont rejoint le cortège des gilets jaunes. / © France 3 IDF
Les gilets roses ont rejoint le cortège des gilets jaunes. / © France 3 IDF

Une pétition qui a recueuilli 64 000 signatures

En octobre dernier, le Syndicat national des assistantes maternelles FGTA-FO a lancé une pétition contre ce point de la réforme de l'assurance chômge. Elle a recueilli, à ce jour, plus de 64 000 signatures.

Sur le même sujet

À Boulogne, une journée aux petits soins pour des femmes précaires

Les + Lus

Les + Partagés