• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Attention aux cyanobactéries, ces algues bleues qui polluent les lieux de baignade

© F3PARIS
© F3PARIS

Elles sont à l’origine de la fermeture de sites de baignade et d’appels à la vigilance au bord des rivières et des bassins de loisirs, les cyanobactéries prolifèrent cet été avec la canicule.

 

Par Isabelle Audin

Les températures élevées sont propices au développement de les cyanobactéries, ces algues "bleues" qui peuvent être toxiques et imposent l'interdiction de se baigner.

Les cyanobactéries sont présentes dans les eaux douces peu profondes. Elles sont riches en nutriments et stagnantes, mais elles peuvent surtout se multiplier rapidement quand il fait chaud. Les fortes températures et le niveau particulièrement bas des cours d’eau sont probablement des facteurs importants dans la prolifération des cyanobactéries dans de nombreux endroits où on ne les avait pas encore observées, ni surveillées.

La prolifération des cyanobactéries représente aussi un danger pour l’homme et les animaux car elles peuvent être toxiques quand elles sont ingérées. Elles causent ainsi des problèmes de santé comme des troubles digestifs, des maux de tête, des étourdissements, des démangeaisons, des irritations…
 
© Capture d'écran ARS
© Capture d'écran ARS

Les bases de loisirs sont sous haute surveillance et des contrôles sont effectués régulièrement pour assurer la sécurité des estivants. Les prélèvements sont ensuite analysés par l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France (ARS). Outre ceux de l’ARS, les maîtres nageurs vérifient aussi quotidiennement la température, le PH et la transparence de l’eau.

"Nous avons un système de mesure sur place qui permet d’effectuer des contrôles régulièrement" nous confirme l'ARS.


Ces conditions extrêmes ont conduit l'agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines à recommander aux habitants et aux vacanciers de ne pas se baigner. Mais aussi d'éviter la pêche, ou bien de pêcher uniquement muni de gants, de ne pas consommer les poissons pêchés, de ne pas laisser les animaux domestiques se baigner et boire ou encore de rincer tout objet ayant été en contact avec l’eau.

Ainsi, cette semaine deux sites ont été fermés en raison d'une pollution à ces algues bleues. Le bassin de Val Fleury situé à Coignères dans les Yvelines ainsi que l'étang de Hollande, tout près de Rambouillet. 

 Il faudra attendre des températures plus fraîches pour voir disparaître ces cyanobactéries.
Canicule : les algues bleues se développent dans les eaux douces
Elles sont à l’origine de la fermeture de sites de baignade et d’appels à la vigilance au bord des rivières.

Qu'est-ce qu'une cyanobactérie

Les cyanobactéries font partie des êtres vivants les plus anciens sur la planète, on en date aux alentours de 3,8 milliards d’années. Premier organisme à assurer la photosynthèse, elles contiennent de la chlorophylle, c'est ce pigment qui modifie parfois la couleur des eaux où elles prolifèrent, les rendant bleues-vertes, d’où leur surnom "d’algues bleues". Elles sont importantes pour l'écosystème puisqu'elles fixent le dioxyde de carbone mais leur prolifération indique la présence de polluants dans le milieu aquatique. Très résistantes, elles peuvent survivre dans des conditions extrêmes.

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus