• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Drones: où voler à Paris et dans la région ?

Un drone en vol. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Un drone en vol. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Où peut-on faire voler son drone à Paris et dans la région? On vous donne quelques règles à suivre et les spots où piloter. 

Par Morgane Prevost

Pour faire voler son drone, la région n'est vraiment pas l'endroit rêvé. A Paris et en petite couronne, il est strictement interdit de voler.  Pour pouvoir piloter son drone, il faut s'écarter un peu de la capitale. Le site du gouvernement Géoportail indique les zones strictement interdites (en rouge) et les zones autorisées mais avec une hauteur limitée (de 30 à 150 mètres selon la couleur). Mais attention, cette carte ne couvre pas les interdictions temporaires.

Même si le drone s'apparente souvent à un jouet, son utilisation est considérée comme une activité aérienne et relève donc de la réglementation applicable à l’aviation civile.
 


dans son jardin

Si vous avez la chance de posséder un jardin, vous pouvez y faire voler votre drone. La loi autorise le survol d'un espace privé, à condition de respecter l'intimité de vos voisins surtout avec des appareils munis de caméras et de respecter une vitesse et une hauteur maximale adaptée à l’environnement immédiat (bâtiments, arbres, …) permettant de limiter les risques en cas de perte de contrôle. En bref, il ne faut pas dépasser la hauteur de la maison. 


en indoor

La solution la plus simple pour éviter toute infraction, punie tout de même de 75.000 euros d'amende et un an de prison, c'est de voler dans un lieu fermé dédié à la pratique du drone. A Paris et en petite couronne, quelques salles proposent de faire voler son drone en toute sécurité:  DroneIndoor Porte de Choisy, Droneez à Malakoff. Ces salles proposent souvent des cours et vous pouvez apporter votre drone ou un appareil vous est fourni. 


Rejoindre un club d'aéromodélisme

L'autre solution c'est aussi de rejoindre un club d'aéromodélisme et voler sur son terrain déclaré à la DGAC. La fédération compte 84 clubs en Ile-de-France

Les 10 règles à suivre

La direction générale de l'aviation (DGAC) recommande de respecter ces10 règles avant de piloter son drone
  • ne pas survoler les personnes
  • respecter les hauteurs maximales de vol (en dehors des sites d'aéromodélisme autorisés, la hauteur maximale de vol est fixée à 150 mètres par défaut mais elle est inférieure à proximité des aérodromes par exemple) 
  • ne pas perdre votre drone de vue et ne pas l'utiliser de nuit (même s'il est équipé d'un dispositif lumineux) 
  • ne pas l'utiliser au-dessus de l'espace public en agglomération (même si le survol de votre espace privé avec un drone de petite taille et sans présence de public reste possible sous réserve de respecter une vitesse et une hauteur adaptées à votre environnement immédiat) 
  • ne pas l'utiliser à proximité des aérodromes (les distances minimales d'éloignement à observer peuvent atteindre 10 kilomètres pour les aérodromes les plus importants) 
  • ne pas survoler de sites sensibles ou protégés (centrales nucléaires, terrains militaires, monuments historiques, parcs nationaux...) 
    respecter la vie privée des autres en particulier si votre drone est équipé d'une caméra 
  • ne pas diffuser vos prises de vues sans l'accord des personnes concernées et ne pas en faire une utilisation commerciale 
    vérifier dans quelles conditions vous êtes assuré pour la pratique de cette activité (responsabilité engagée en cas de dommages causés notamment aux personnes et aux biens en surface) 

     

Sur le même sujet

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats

Les + Lus