Adolescent battu à mort à Viry-Chatillon : deux mineurs placés en détention provisoire

Deux mineurs mis en examen pour assassinat ont été placés mercredi en détention provisoire après la mort de Shemseddine, 15 ans, battu à mort jeudi dernier à Viry-Châtillon, a annoncé le parquet d'Evry dans un communiqué.

Me Jacques Bourdais, qui défend un adolescent de 17 ans, n'a pas souhaité réagir à l'issue de l'audience devant le juge des libertés et de la détention. Au total, quatre jeunes hommes, dont deux frères, sont mis en examen pour assassinat : parmi eux, un majeur et un mineur ont été écroués dans la nuit de dimanche à lundi. Les deux autres mineurs avaient "demandé un délai pour préparer leur défense", a indiqué le parquet.

Les obsèques de Shems, comme l'appelaient ses amis, ont eu lieu hier dans l'Essonne, en présence de dizaines de proches et d'habitants de Viry-Châtillon. La mort de l'adolescent, battu à mort près de son collège deux jours après une autre agression violente qui avait visé une collégienne à Montpellier, a provoqué l'émoi dans tout le pays.

Selon les premiers éléments de l'enquête et les déclarations des mis en cause, cités par le procureur de la République d'Evry Grégoire Dulin, les deux frères avaient sommé plusieurs garçons, dont la victime, de cesser leur correspondance avec leur sœur, notamment "sur des sujets relatifs à la sexualité", "craignant pour sa réputation et celle de leur famille".

L'adolescente, 15 ans, a été mise en examen pour abstention volontaire d'empêcher un crime. "Il n'y a pas de crime d'honneur", a souligné mardi le garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti à l'Assemblée nationale, "il n'y a que des crimes d'horreur".