Une enquête ouverte après un accident du travail dans l'entrepôt Amazon de Brétigny-sur-Orge

Le parquet d'Evry confirme l’ouverture d’une enquête pour blessures involontaires après un accident survenu en octobre 2022 dans un entrepôt d’Amazon situé à Brétigny, en Essonne.

Une enquête du chef de "blessures involontaires" a été ouverte suite à un accident du travail à Brétigny-sur-Orge, a confirmé dimanche le parquet d’Evry. La victime était employée par la société Satelec sur le chantier de l'extension de l'entrepôt Amazon, indique le parquet, confirmant ainsi une information de Mediapart.

Les faits remontent au 27 octobre dernier. L’intérimaire, qui a été brûlé au visage et aux mains par un arc électrique, intervenait dans un local technique. "La victime a été hospitalisée et s'est vu délivrer 31 jours d'incapacité totale de travail", précise le parquet.

Une enquête en cours pour "préciser" les "responsabilités" de l’accident

L’électricien a porté plainte contre les dirigeants de l'entrepôt et les dirigeants de Satelec, d’après Mediapart. "Une enquête a été ouverte du chef de blessures involontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail n'excédant pas trois mois", déclare le parquet. L’enquête, "en cours", vise notamment à "préciser les circonstances de cet accident du travail et les responsabilités".

Il y a plus d’un an, en janvier 2022, un ouvrier intérimaire d'une soixantaine d'années est mort d'un arrêt cardiaque dans ce même entrepôt Amazon de Brétigny-sur-Orge. Il s’agit de l’un des huit centres de distribution de l’entreprise de commerce en ligne au niveau national.

Avec AFP.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité