Essonne : Michel Courtois reste en détention

Michel Courtois, accusé du meurtre de Nathalie Davids, le premier des 4 meutres de l'Essonne reste en détention.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris a ordonné jeudi le maintien en détention provisoire de Michel Courtois, détenu pour un des quatre meurtres commis dans l'Essonne avec la même arme depuis novembre 2011.

L'avocat de M. Courtois, Yassine Bouzrou, a aussitôt annoncé devant la presse qu'il déposerait lundi une nouvelle demande de remise en liberté.
 "Je ne comprends pas comment on peut le maintenir en détention", a déclaré Me Bouzrou. "Les magistrats estiment que les investigations doivent se poursuivre avec M. Courtois en détention, c'est contraire à tous les principes juridiques de ce pays. Je trouve ça scandaleux", a-t-il dit.


Le parquet général s'était prononcé contre une remise en liberté.
 

Michel Courtois, 46 ans, est détenu depuis décembre 2011 pour le meurtre de Nathalie Davids, 35 ans, le 27 novembre 2011 dans le parking de son immeuble de Juvisy-sur-Orge.
Michel Courtois avait avoué le crime en garde à vue, avant de se rétracter. Selon
son avocat, qui dénonce des "aveux extorqués", l'enregistrement vidéo des auditions montre des réponses "orientées et suggérées par les policiers", et non retranscrites dans le procès-verbal.

 Un deuxième suspect, Yoni Palmier, interpellé mi-avril et qui louait jusqu'en janvier un box dans ce parking, a également été mis en examen pour cet assassinat, en plus des trois suivants.
Pour l'heure, aucun lien n'a été établi entre Yoni Palmier et Michel Courtois.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter