Essonne : une ferme vend ses poules à des particuliers pour leur éviter l’abattoir

Ce mercredi à Chauffour-lès-Étréchy dans l’Essonne est organisée une vente de poules pondeuses. Celles-ci sont adoptées par des particuliers afin de leur éviter l’abattoir.

 

Si vous souhaitez adopter une poule dans la région francilienne, rendez-vous à la ferme des P’tites Cotcottes à Chauffour-lès-Étréchy. L’établissement vend un grand nombre de ses poules à des particuliers. Les animaux concernés sont encore capables de pondre des œufs, mais pas assez prolifiques dans l’optique d’un élevage et sont donc destinés à l’abattoir. La ferme propose donc aux amateurs de gallinacés et autres curieux d’adopter une ou plusieurs de leurs poules. 

Tous les quinze mois, Edith Pigeon qui vend ses poules à 5 euros l’unité doit renouveler son cheptel. « Avec l’âge, les poules pondent de moins en moins et sont donc moins prolifiques pour l’élevage » explique l’éleveuse à France 3 Paris Île-de-France. "Si l’on attend trop pour la ponte, on se retrouve avec un œuf qui a une coquille fragile, les œufs sont donc déclassés" poursuit-elle.

« Nous voulons montrer à nos enfants d’où viennent les œufs qu’ils consomment »

Les raisons qui poussent les clients à adopter une poule sont diverses. Certains y voient un moyen de les sauver de l’abattoir. Pour d’autres, il s’agit de permettre aux enfants d’en apprendre plus sur la provenance des œufs. "Ils ont l’habitude qu’on leur serve les œufs directement dans l’assiette sans comprendre vraiment d’où les produits viennent, cela nous permet en tant que parent de leur montrer qu’ils peuvent être au plus près des produits qu’ils consomment.", constate un père de famille. 

Enfin, dans certaines familles, on cherche à renouveler son stock d’œufs frais. Comme chez les Goncalves présents à la ferme ce mercredi chez lesquels les œufs frais manquent depuis plusieurs mois depuis qu’un renard ait décimé le poulailler familial. L’échange des animaux se fait directement sur le lieu de la ferme. L’association Une poule pour tous qui organise cette initiative de concert a, depuis sa création permis de sauver 30 000 poules de l’abattoir à travers ses différentes actions                     

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature société