Cet article date de plus de 6 ans

INTERVIEW. Renvoyé aux assises, Georges Tron répond aux questions de France 3 Paris

REPORTAGE - Il y a un an, le maire de Draveil dans l'Essonne bénéficiait d'un non lieu dans une affaire de viols et agressions sexuelles à l'encontre de deux anciennes employées municipales. Coup de théâtre il y a 2 jours : la cour d'appel de Paris a décidé de le renvoyer devant une cour d'assises.
L'ex-secrétaire d'Etat UMP Georges Tron a été renvoyé lundi devant les assises de l'Essonne où il sera jugé pour viols et agressions sexuelles à l'encontre de deux anciennes employées municipales.
William Van Qui et Didier Morel ont rencontré l’ancien ministre, qui nie toutes ces accusations mais, vous allez le voir, il esquive les questions sur le fond...

>> Reportage :

EXCLUSIF : Renvoyé aux assises, Georges Tron répond aux questions de France 3 Paris

Lundi dernier, la cour d'appel de Paris a infirmé l'ordonnance de non-lieu dont le maire de Draveil (Essonne) avait bénéficié à l'issue de l'enquête déclenchée par des plaintes des deux femmes. Une ancienne adjointe de Georges Tron à la mairie de Draveil, Brigitte Gruel, comparaîtra également.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers