Pédopornographie : un homme mis en examen en Essonne

Publié le

L'homme a été présenté ce jeudi 17 novembre à un juge d'instruction du tribunal d'Evry. Au total 48 personnes ont été interpellées à travers toute la France cette semaine lors d'une opération massive contre la pédopornographie.

Cette personne a été interpellée en Essonne et présentée au tribunal d’Evry. Une information judiciaire avait été ouverte pour "offre ou mise à disposition, importation, détention d’images de mineurs à caractère pornographique".

L'homme, né en 1965, jamais condamné auparavant, a été mis en examen. Le parquet a requis sa mise en détention sachant que ce père de famille, qui a des enfants désormais majeurs, a encore d'autres "enfants dans son entourage". Son incarcération devrait être décidée ce jeudi par le juge des libertés et de la détention provisoire, confirme le parquet d'Evry.

48 personnes interpellées en France

Un maire mais aussi des personnes travaillant pour l'Aide sociale à l'enfance figurent parmi les 48 hommes interpellés cette semaine au cours de cette opération massive contre la pédopornographie, à travers la France, notamment en Côte d'Or, dans la Marne ou encore en Haute-Marne. Un maire mais aussi des personnes travaillant pour l'Aide sociale à l'enfance figurent parmi les eux.

"Monsieur Tout le monde"

Le coup de filet, coordonné par l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP), a permis d'interpeller des hommes de profils très différents, soupçonnés d'avoir téléchargé et consulté massivement des photos et des vidéos pornographiques mettant en scène des enfants. Parmi les personnes placées en garde à vue, le plus jeune a 26 ans, le plus âgé 79. "C'est Monsieur Tout Le Monde, il n'y a pas de profil-type, des chômeurs, des retraités, des gens qui travaillent", selon une deuxième source proche. 

La Fondation pour l'Enfance a fait savoir jeudi qu'elle allait "se constituer immédiatement partie civile dans ces dossiers, symptomatiques par leur ampleur, le nombre de personnes interpellées, près de 50 personnes, et la résonance particulière d'une telle opération policière d'envergure nationale". 

Selon le Code pénal, la consultation de photos ou vidéos pédopornographiques est passible de cinq ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amende.



Avec AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité