• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Greenpeace : deux militants suspendus à l'Arc de triomphe à Paris

© CP
© CP

Des militants de l'association Greenpeace ont été interpellés vendredi après avoir déployé une banderole sur l'Arc de Triomphe à Paris et recouvert la chaussée de la place de l'Etoile de peinture jaune.

Par France 3 Paris

Vers midi ce vendredi, à l'occasion de la COP21 qui doit s'achever ce samedi, des militants de Greenpeace ont mené une opération éclair place Charles-de-Gaulle à Paris. Peinture jaune place de l'Etoile, et banderole jaune accrochée sur l'Arc de Triomphe. Cette action a réuni environ 80 personnes, 50 au sol et 30 sur l'Arc de Triomphe, selon Greenpeace.



La Préfecture de police a indique avoir procédé à "plusieurs interpellations" dans le monument et autour, sans toutefois en préciser le nombre.

Lors de cette opération, deux militants suspendus à des cordes ont déplié une petite banderole jaune barrée d'un "M. Hollande, renouvelez l'énergie". Des militants avaient peu avant recouvert de peinture jaune la chaussée de la place de l'Etoile, une peinture "propre et lavable", a précisé Greenpeace.

 / © CP
/ © CP

L'organisation de protection de l'environnement entendait interpeller le président de la République, alors que la COP 21 touche à sa fin. "La France se prétend exemplaire sur les énergies renouvelables mais aujourd'hui, elle les développe trois fois moins vite que ses voisins européens. On est là pour dire à François Hollande: renouvelez l'énergie, il faut se lancer dans le développement des renouvelables. C'est la seule solution pour lutter contre le changement climatique", a expliqué Frédéric Amiel, chargé de campagne de Greenpeace France. 

Sur le même sujet

Rafle du Vel' d'Hiv' : 77 ans après, Joseph Schwartz, rescapé, témoigne

Les + Lus