Cet article date de plus de 4 ans

HandsAway, une application pour lutter contre les agressions sexistes

Comment lutter contre les agressions sexistes? A Paris, 100% des femmes auraient déjà été harcelées dans les transports. Une parisienne vient de créer une application nommée HandsAway pour alerter et témoigner.
© F3
Selon un sondage réalisé dans les transports publics, 100% des femmes à Paris ont été vicitimes d'une agression sexistes dans les transports en commun. Alma Guirao, a lancé début octobre, une application pour smartphone, une sorte de réseau social des agressions sexistes.

À l'origine de ce projet d'application, l'entrepreneure Alma Guirao, explique sa démarche sur son site HandsAway : "Victime moi-même, à plusieurs reprises, d’agressions verbales et physiques, je me suis demandée ce que je pouvais faire concrètement : porter plainte ? Rallier le clan des chiennes de garde ? Ne rien faire et abandonner la partie ? Face au réel manque de solution pour faire face à ce phénomène de société, j’ai décidé de créer une application mobile structurée autour de trois fondements : le respect de l’anonymat, l’opportunité d’un exutoire et l’acte citoyen qu’il incarne."

Comment ça marche ?

Handsaway est une application mobile gratuite destinée lutter concrètement contre les agressions sexistes dont sont victimes les femmes dans l’espace public et dans les transports en commun. Elle permet de poster une alerte géolocalisée suite à une agression sexiste,  mais aussi de créer un réseau d'aide aux victimes, les Street Angels. Ces anges gardiens seront en charge d'apporter un premier soutien aux victimes. Le principe d’alerte géolocalisée respecte l’anonymat de la victime et de l’agresseur présumé.

Une cartographie des violences sexistes

Ces données, anonymes, seront ensuite confiées à la Mairie de Paris, la RATP et la région Ile-de-France «pour que les pouvoirs publics puissent agir», précise Alma Guirao . Norbert Cohen et Melissa Genevois
durée de la vidéo: 01 min 43
Appli sexisme ©France3 Paris


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société femmes famille technologies sorties et loisirs