Le carrefour "hollandais", la solution pour la sécurité des cyclistes ?

Les associations réclament l'instauration de ce genre d'aménagements après la mort d'une cycliste percutée par un camion la semaine dernière.
Une cycliste de 24 ans a trouvé la mort mercredi 21 juillet après avoir été percutée par un camion à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine.
Une cycliste de 24 ans a trouvé la mort mercredi 21 juillet après avoir été percutée par un camion à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine. © Spencer Platt / AFP

Elle avait 24 ans. Elle est décédée le matin du mercredi 21 juillet 2021 après avoir été percutée et écrasée par un camion à un carrefour de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) alors qu'elle circulait à vélo. Le drame s'est produit à l’angle du boulevard de la République et du quai du Point-du-Jour.

Une cinquantaine de personnes se sont ainsi rassemblées mardi soir sur les lieux de la tragédie à l’appel des représentants des deux roues pour rendre  hommage à la victime. Des gerbes de fleurs ont été déposées, une minute de silence a été respectée, et des sonnettes de vélos ont retenti.

"Une sécurisation physique"

À ce carrefour, la piste cyclable est prioritaire pour les cyclistes arrivant sur la droite des automobilistes mais positionnés dans leur angle mort. Ils ne voient pas les cyclistes arriver. La route des vélos est donc régulièrement coupée par les voutures. "Nous réclamons une sécurisation physique dans le carrefour, un aménagement qui va permettre de sécuriser l’endroit. C’est ce qu’on appelle un carrefour hollandais",  explique Frédéric Kroff, référent de l’association Mieux se déplacer à Bicyclette à Boulogne Billancourt, interrogé par France 3 Paris Île-de-France.

Ce carrefour hollandais est un aménagement où la piste cyclable est décalée par rapport aux autres files au niveau du croisement. Cela permet aux chauffeurs de camion de mieux repérer les cyclistes dans les virages et leurs angles morts. Ils sont spécialement pensés pour sécuriser le passage des cyclistes au niveau des intersections. La piste cyclable de couleur vive (généralement verte) permet par ailleurs de bien identifier l'axe pour les vélos. Sur les réseaux sociaux, le vidéaste et "cycliste passionné" Altis analyse les aspects de ce carrefour dans une vidéo.

Un carrefour hollandais à Pantin

À Pantin (Seine-Saint-Denis) un carrefour de ce type a été installé sur l’un des grands axes de la ville. Une initiative du Département. "[Sur la route], la plupart des vélos vont tout droit, comme s’ils étaient automobilistes. Il y a une certaine éducation à faire auprès des cyclistes", estime une adepte du deux-roues.

"Avant, ce n’était que le long du canal alors que maintenant on emprunte l’avenue sans aucun problème. Je suis rassuré pour ma fille et mes deux aînés. Je trouve ça top", nous confie une autre personne, disant toutefois comprendre qu’avec ce système, "les automobilistes râlent du fait que la circulation soit réduite parce qu’ils passent sur une voie". L’aménagement des carrefours hollandais nécessite en effet beaucoup d’espace sur la route, mais permet de réduire la vitesse, et potentiellement éviter de nouveaux drames similaires à celui de la semaine dernière.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vélo transports