Chien, chat, singe, cheval et perruche : une sculpture en hommage aux animaux au cimetière parisien des chiens

La sculpture, qui représente à taille réelle cinq animaux, a été installée à l’entrée du cimetière. / © M. Taubert / France 3 Paris IDF
La sculpture, qui représente à taille réelle cinq animaux, a été installée à l’entrée du cimetière. / © M. Taubert / France 3 Paris IDF

Le cimetière des chiens d’Asnières, dans la banlieue nord-ouest de Paris, accueille depuis ce vendredi "Alter Ego" : une sculpture de deux mètres de haut représentant cinq animaux. On compte plus de 800 bêtes défuntes dans ce lieu de recueillement.

Par France 3 Paris IDF / AFP

Cinq bêtes représentées à taille réelle trônent sur le socle : un chien, un chat, un singe, un cheval et une perruche. Le cimetière des chiens, situé à Asnières-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine, accueille depuis ce vendredi une sculpture en bronze en mémoire des animaux.
L’œuvre, installée à l'entrée, s’intitule Alter Ego. Elle mesure deux mètres de haut – socle compris – et cherche à rendre « hommage à l'âme de l'animal et à la relation qui l'unit à l'homme », d’après Arnaud Kasper, à l’origine du monument.

Moustache, le chien soldat de Napoléon

« J'ai choisi le chat car c'est l'animal préféré des Français, explique le sculpteur-peintre polymorphe, qui a donné vie à l’œuvre dans la Fonderie Chapon de Bobigny. Le chien représente Moustache (le chien soldat de Napoléon), un bâtard de fox terrier. La tête de cheval rend hommage à celui de Mme Durand (Marguerite Durand, journaliste féministe et cofondatrice du cimetière avec l'auteur Georges Harmois), enterré ici. »
Avant de poursuivre : « Le ouistiti, il y a en un ici, est un animal de compagnie exotique. Quant à la perruche, c'est l'oiseau avec qui on s'identifie, elle vit en couple avec son amoureux. »

800 animaux défunts dans le cimetière

Dans le cimetière parisien des chiens, qui fête ses 120 ans d'existence, reposent entre autres Rintintin, célèbre chien de cinéma ; Clément, chien de Michel Houellebecq ; ou encore Kroumir, le chat d'Henri Rochefort. Le lieu accueille au total plus de 800 bêtes à poils et à plumes.
« Je n'ai pas pu représenter beaucoup d'animaux sinon ce serait l'Arche de Noé », sourit Arnaud Kasper. L'artiste animalier a notamment réalisé en 1999 la sculpture équestre Zingaro – le cheval de Bartabas – et celle du trotteur de légende Ourasi en 2014. Avec Alter Ego, il a aussi cherché à « évoquer la nature comme un paradis où tous les animaux vivent en harmonie », comme ce chat sur la tête d'un cheval.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus