Déconfinement : le port du masque obligatoire à Levallois-Perret

Ce matin à Levallois-Perret. Le port du masque est obligatoire dans les rues de la ville. / © F3PIDF
Ce matin à Levallois-Perret. Le port du masque est obligatoire dans les rues de la ville. / © F3PIDF

Jean-Yves Cavallini, le maire par interim de Levallois-Perret a pris un arrêté municipal rendant le port du masque obligatoire dans tous les espaces publics de la ville à partir d’aujourd’hui.

Par Emmanuelle Hunzinger

Porter un masque dans les rues de la commune de Levallois-Perret est dorénavant obligatoire. Le nouveau maire par interim l'a décidé dans un arrêté municipal pris hier, vendredi 15 mai. Dans une vidéo Jean-Yves Cavallini s’est adressé aux Levalloisiens. Il y explique les raisons de l’arrêté municipal. Contacté par téléphone ce matin, il affirme être prêt à mener un combat devant la justice administrative si l'arrêté est annulé.

Il est de mon devoir de vous protéger, le port du masque dans les espaces publics est la meilleure des réponses possibles à vous apporter 

Le déconfinement ne doit pas être insouciant

Pour le maire, « la fin du confinement ne constitue pas le fin de l’épidémie, le virus est toujours là dans le département des Hauts-de-Seine, département classé rouge ainsi qu’à Levallois. Nous devons donc rester prudents et adopter de façon rigoureuses les gestes barrières et la distanciation sociale. Le déconfinement ne doit pas être un déconfinement  totalement insouciant ».

S’il reconnaît que beaucoup de Levalloisiens portent un masque dans les rues, il souligne la négligence de certains: « d’autres hélas restent encore inconscients du risque qu’ils font courir aux autres en sortant sans porter un masque. C’est pourquoi afin de répondre à cet enjeu essentiel, j’ai décidé d’aller plus loin que les mesures prises par le gouvernement. J’ai signé aujourd’hui un arrêté municipal qui rend obligatoire le port du masque dans les équipements publics et l’espace public urbain de Levallois ».

Levallois est une ville très dense, on ne peut pas se promener en respectant les distanciations sociales, c’est physiquement impossible

Le premier édile a justifié sa décision en évoquant le particularisme urbain de la commune très densément peuplée avec 65 000 habitants pour une superficie de 2,5 KM 2. « La petitesse de notre territoire associée au nombre d’habitants nous exposent aux dangers d’une contamination plus rapide et à plus grande échelle. La configuration de notre ville rend difficile d’appliquer pleinement les règles de distanciation sociale essentielles pour être protégés du virus ».
Le maire dit s’appuyer sur les recommandations de l’Académie de médecine et du conseil scientifique qui préconisent la généralisation du port du masque pour enrayer la propagation du virus.

A lire : le communiqué de l'Académie de médecine publié le 22 avril : Aux masques citoyens !

La ville est déterminée à mener un combat juridique

Aujourd’hui l’ensemble des autorités sanitaires disent la même chose, le port du masque est un impératif de santé absolu

D’autres villes ont déjà pris de tels arrêtés, notamment Sceaux dans les Hauts-de-Seine. Mais ces arrêtés ont tous été annulés par la justice administrative. Des annulations confirmées par le Conseil d’Etat. Interviewé ce matin, le maire de Levallois s’attend donc lui aussi à mener combat devant la justice. Mais selon lui, la situation n’est plus la même. « Aujourd’hui l’ensemble des autorités sanitaires disent la même chose, le port du masque est un impératif de santé absolu. Toute la communauté scientifique est unanime et s’accorde contrairement aux semaines passées. Vous avez un instrument pour éviter la propagation c’est le port du masque », affirme t-il.

A lire aussi : Port du masque : l'arrêté du maire de Sceaux jugé “illégal” par la justice

"Par ailleurs  quand mes collègues ont pris ce type d’arrêté, il n’y avait pas encore de masques pour tous. Aujourd’hui, chaque Levalloisiens a un masque, on sait que c’est l’instrument pour couper la chaîne de transmission, donc tous les habitants de la ville doivent porter un masque", poursuit-il.

Jean-Yves Cavallini, avocat de formation est déterminé. "Si le premier arrêté est rejeté et bien on en prendra un deuxième en essayant de tenir compte des considérants de la juridiction administrative". Ma conviction va au delà  du combat juridique, c’est un impératif absolu et ce serait une faute de ne pas le faire".

Le port du masque devient donc obligatoire à Levallois-Perret pour les personnes de plus de 10 ans à partir d'aujourd’hui sous peine d’une amende de 38 euros. Pendant quelques jours, les agents municipaux ne verbaliseront pas les contrevenants mais feront de la pédagogie.

A lire aussi : Coronavirus - A Sceaux, un arrêté pour obliger les habitants à porter un “dispositif de protection nasale et buccale”
 

Sur le même sujet

Les + Lus