• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Escalade d'une tour à La Défense : le “Spiderman” français libéré sans poursuite

Le spiderman français Alain Robert escalade la tour Engie à la Défense lundi 25 mars 2019. / © AFP/Bertrand Guay
Le spiderman français Alain Robert escalade la tour Engie à la Défense lundi 25 mars 2019. / © AFP/Bertrand Guay

Alain Robert avait escaladé lundi la tour Engie à La Défense (Hauts-de-Seine) pour "sauver Notre-Dame".

Par France3 IDF (avec AFP)

Le "Spiderman" français Alain Robert, 56 ans, spécialiste de l'escalade à mains nues, qui s'était hissé lundi au sommet de la tour Engie à La Défense, a été relâché sans poursuite, a-t-on appris mardi de source policière. Interpellé au sommet de cette tour, qui culmine à 185 mètres, Alain Robert, 56 ans, a été entendu lundi en audition libre au commissariat de Courbevoie (Hauts-de-Seine) pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "manquement délibéré à la prudence".
 

Il est ressorti libre "sans poursuite", selon la même source. La direction d'Engie avait déposé plainte mais celle-ci a été classée sans suite, a précisé la source policière. Avec cette performance, Alain Robert voulait pousser "un coup de gueule pour sauver Notre-Dame-de-Paris : c'est le patrimoine français qui est en train de s'effondrer". Il faudrait 150 millions d'euros pour restaurer l'édifice.
 

Sur le même sujet

Au sud de Paris, la ligne 14 doit relier les Olympiades à l'aéroport d'Orly avant les Jeux Olympiques

Les + Lus