Escalade d'une tour à La Défense : le "Spiderman" français libéré sans poursuite

Publié le Mis à jour le
Écrit par France3 IDF (avec AFP)

Alain Robert avait escaladé lundi la tour Engie à La Défense (Hauts-de-Seine) pour "sauver Notre-Dame".

Le "Spiderman" français Alain Robert, 56 ans, spécialiste de l'escalade à mains nues, qui s'était hissé lundi au sommet de la tour Engie à La Défense, a été relâché sans poursuite, a-t-on appris mardi de source policière. Interpellé au sommet de cette tour, qui culmine à 185 mètres, Alain Robert, 56 ans, a été entendu lundi en audition libre au commissariat de Courbevoie (Hauts-de-Seine) pour "mise en danger de la vie d'autrui" et "manquement délibéré à la prudence".
 
Il est ressorti libre "sans poursuite", selon la même source. La direction d'Engie avait déposé plainte mais celle-ci a été classée sans suite, a précisé la source policière. Avec cette performance, Alain Robert voulait pousser "un coup de gueule pour sauver Notre-Dame-de-Paris : c'est le patrimoine français qui est en train de s'effondrer". Il faudrait 150 millions d'euros pour restaurer l'édifice.