• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Hauts-de-Seine : Les locaux de Bayer recouverts de jaune par des militants d'Attac

Des militants d'Attac ont recouvert de jaune l'entrée de l'entreprise Bayer à La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine). / © AFP/Philippe Lopez
Des militants d'Attac ont recouvert de jaune l'entrée de l'entreprise Bayer à La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine). / © AFP/Philippe Lopez

Ce jeudi matin, des militants d'Attac ont voulu dénoncer l'impact des activités de la multinationale sur la biodiversité.

Par Mathilde Brugnière

À la veille des journées de mobilisation pour la justice climatique, des dizaines de militants d'Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action climatique) ont aspergé les grands murs vitrés de la multinationale d'une peinture jaune non-toxique et déversé de la mélasse sur le sol.
 

Les activistes étaient vêtus de gilets jaunes pour ressembler à des abeilles et la peinture symbolisait le miel de ces dernières. Leur but : dénoncer la catastrophe pour la biodiversité qu'engendrent les activités de Bayer, groupe qu'ils considèrent comme l'un des "vrais responsables des dérèglements climatiques".
 

Deux journée de mobilisation pour le climat à venir

Sur son site internet, Attac dénonce notamment la "production massive de produits dangereux pour la vie et la biodiversité" par la société chimique et pharmaceutique. Elle serait, selon l'association, permise par le "lobbying féroce" de Bayer, ainsi que par "la complicité des Etats". Les activistes protestent entre autres contre le glyphosate, herbicide controversé dont la licence a été prolongée en 2017 par les membres de l'Union européenne. Une étude réalisée par des biologistes d'une université américaine et publiée en 2018 montre ainsi que l'exposition des abeilles à l'herbicide serait responsable d'une prolifération des bactéries dans le système intestinal des insectes, avec pour conséquence une plus forte mortalité.

Cette action intervient à la veille de deux manifestations nationales : la "grève mondiale des jeunes pour le climat" prévue vendredi 15 mars et les "marches pour la justice sociale et climatique" organisées le samedi 16 mars.

Sur le même sujet

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats

Les + Lus