Hauts-de-Seine – A la mairie de Sèvres, des salariés sans-papiers demandent leur régularisation

Des salariés employés travaillant dans des espaces communaux de la ville de Sèvres demandent leur régularisation. / © IP3 PRESS/MAXPPP
Des salariés employés travaillant dans des espaces communaux de la ville de Sèvres demandent leur régularisation. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Des travailleurs sans-papiers employés par une entreprise de nettoyage sont entrés en grève samedi et ont brièvement envahi la mairie de Sèvres (Hauts-de-Seine), où ils sont employés, pour demander leur régularisation.

Par MT/AFP

Une vingtaine de travailleurs sans-papiers de la société CPN, accompagnés de militants du syndicat Solidaires, ont demandé à être reçus par la mairie pour faire connaître leur situation et demander au maire de faire pression sur l'entreprise et la préfecture afin qu'ils soient régularisés.

"Une réunion va être organisée" avec la société de ménage employée par la mairie "car si tout cela est bien vrai, c'est inacceptable", a fait savoir Cédric Sirugue, directeur général des services de la mairie de Sèvres qui a reçu une délégation de travailleurs sans-papiers.
 

"On tombe des nues"

"On tombe des nues. Ca fait des années qu'ils ont le marché et on est très, très surpris", a-t-il assuré. Les employés de la société CPN sont affectés au nettoyage des bâtiments de la ville tels que les gymnases ou les écoles.

Au total, une quarantaine de travailleurs sans-papiers employés par CPN travaillent pour la mairie de Sèvres, d'après Solidaires. La société de nettoyage était injoignable dans l'immédiat.

Selon les données du ministère de l'Intérieur, plus de 7.700 titres de séjour ont été délivrés en 2018 dans le cadre de régularisations de salariés. De son côté, la CGT assure que plus de 10.000 salariés sans-papiers ont rejoint le syndicat.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les villes franciliennes dévoilent leurs œuvres d'art

Les + Lus