• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Montrouge : la société Papier d'Arménie condamnée après l'incendie de ses locaux

L'atelier de la société Papier d'Arménie après l'incendie le 30 janvier 2017, à Montrouge dans les Hauts-de-Seine. / © PATRICK KOVARIK / AFP
L'atelier de la société Papier d'Arménie après l'incendie le 30 janvier 2017, à Montrouge dans les Hauts-de-Seine. / © PATRICK KOVARIK / AFP

La société qui fabrique le célèbre Papier d'Arménie a été condamnée à une amende de 127.000 euros pour blessures involontaires et infractions à la sécurité après l'incendie de son usine à Montrouge en 2017. Trois salariées avaient été blessées.

Par Fance 3 Paris IDF / VP avec AFP

La tribunal correctionnel de Nanterre a reconnu la société Papier d'Arménie coupable de blessures involontaires ainsi que d'infractions à la sécurité. Elle s'est vu infliger une amende de 127.000 euros. Sa dirigeante a elle aussi été condamnée à 4 mois de prison avec sursis et 19.000 euros d'amende

Les faits remontent au 30 janvier 2017. Ce jour-là une explosion retentit dans l'atelier situé à Montrouge dans les Hauts-de-Seine provoquant un incendie. Depuis 1885 on y fabrique la célèbre feuille de papier parfumée connue sous le nom de Papier d'Arménie. L'incendie avait fait 3 blessés dont 2 grave. 
 

Selon les enquêteurs l'explosion est venue d'une des huit étuves servant à la fabrication du papier rose. L'origine du dysfonctionnement n'a pas été déterminée. Cependant l'inspection du travail avait conclu que l'atelier, où était manipulé de l'éthanol - très inflammable - n'était pas aux normes. Il n'y avait pas de système d'aération adapté, un défaut de surveillance de l'air et un manque de formation des salariés pourtant exposés à des risques multiples.

Lors de l'audience, le 3 décembre dernier à Nanterre, Me Charles Joseph-Oudin, avocat des victimes avait déclaré que la société Papier d'Arménie maintenait "un outil de production archaïque, dangereux et illégal pour ses salariés" .
"Je n'aurais jamais imaginé que cela aurait pu se passer", avait assuré à la barre la gérante de l'entreprise familiale, s'excusant auprès des victimes.

Depuis des travaux de rénovation ont été menée dans l'atlier. 2 milions d'euros au total pour la remettre aux normes.

Sur le même sujet

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats

Les + Lus