IDF Mobilités suspend ses paiements à la RATP et à la SNCF

L’autorité régionale des transports IDF Mobilités a suspendu ses versements à la RATP et à la SNCF ce lundi. Cette décision intervient après que l'organisation des transports n'ait pas obtenu une aide financière de la part de l'Etat pour compenser les pertes financières liées à la crise sanitaire.

"Île-de-France Mobilités a suspendu les paiements à la RATP et à la SNCF", a annoncé ce lundi 27 septembre un porte-parole de l’institution régionale des transports franciliens à l'AFP. Cette décision intervient après que l’organisation n’ait pas pu trouver d’accord avec l’Etat à qui elle réclame une subvention de 1,3 milliards d’euros afin de compenser les pertes liées à la crise sanitaire. 

"Sans l’engagement du soutien financier de l’Etat, Île-de-France Mobilités sera dans l’obligation de suspendre une partie ou la totalité de ses versements envers la RATP et la SNCF d’ici fin septembre", avait annoncé l’organisation dans un communiqué de presse le 15 septembre. Pour justifier sa décision, l’autorité régionale s’appuie sur la clause de revoyure prévue dans le protocole signé avec l’Etat en septembre 2020 après avoir déjà suspendu ses paiements aux deux opérateurs publics. 

Des négociations toujours en cours avec Matignon

L’organisation francilienne des transports est toujours en négociations avec le gouvernement pour advenir à une solution. "Des négociations serrées continuent avec Matignon" a assuré IDF Mobilités à l’Agence France Presse. Celle-ci bénéficie du soutien de la présidente de la région, Valérie Pécresse qui a confié à l’AFP qu’une sortie de crise n’était pas envisageable sans compensation des pertes financières pour les transports. L’organisation avait initialement prévu de suspendre ses versements à partir du 30 septembre 2021.          

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie