Guéant s'attaque à la délinquance roumaine

Publié le Mis à jour le
Écrit par Audrey Natalizi

Le ministre de l'Intérieur annonce des mesures pour lutter contre les délits liés à l'immigration clandestine roumaine.

video title

Interview de Laurent El Ghozi

Laurent El Ghozi est le Président de la Fédération nationale des associations solidaires avec les Tsiganes. Aujourd'hui, dans notre édition, il a réagi aux annonces de Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, concernant la lutte contre la délinquance roumaine.

Dans un entretien accordé à un quotidien national, Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, annonce des mesures concrêtes : rapatriement des mineurs, renforcement des contrôles dans les aéroports et les gares de bus internationaux et  un arrêté anti-mendicité sur les Champs-Elysées.

Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a souligné que "la délinquance impliquant des ressortissants roumains (...) s'est largement accentuée ces dernières semaines, à Paris et en Ile-de-France" dans un entretien accordé au quotidien Aujourd'hui en France / Le Parisien.

"Sur les sept premiers mois de l'année 2011, il y a eu 4.800 mis en cause roumains interpellés par la police à Paris contre 2.500 pour la même période en 2010. Ce qui signifie une augmentation de plus de 90 % (...) Les délinquants roumains représentent 1 déféré sur 10 dans la capitale" a-t-il précisé, ajoutant "près de la moitié des délinquants roumains interpellés sont des enfants ou des adolescents, parfois âgés de 12 ou 13 ans."

Un constat qui le conduit à annoncer aujourd'hui des mesures :

- "L'installation d'un magistrat de liaison roumain à Paris d'ici quelques semaines [qui] permettra d'organiser le rapatriement des mineurs délinquants dans leur pays". Une coopération entre les services policiers et judiciaires roumains qui s'ajoute aux "quatorze policiers roumains actuellement détachés en France."

- le renforcement des contrôles dans les aéroports et les gares de bus internationaux

- un arrêté anti-mendicité sur les Champs-Elysées que le préfet de Paris, Michel Gaudin, devrait signer "dès cette semaine".

Des mesures qui font réagir les représentants des associations : Laurent El Ghozi, Président de la fédération nationale des associations solidaires avec les Tsiganes, était l'invité du 12/13. Pour lui, "il ne faut pas nier la réalité" de cette délinquance mais elle est "le fruit de la misère". Aussi faut-il, selon lui,  plutôt autoriser les ressortissants roumains et bulgares à travailler librement (ndlr : depuis l'adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie à l'Union européenne, ces deux pays sont dans une période transitoire et des règles spécifiques s'appliquent à leurs ressortissants en matière de travail)

Regarder l'interview de Laurent El Ghozi ci-contre.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité