Un registre de condoléances pour Cassandre Bouvier

La jeune femme, assassinée dans le Nord de l'Argentine, était originaire de Jouy-le-Moutier.

video title

Un livre de condoléances à Jouy-le-Moutier

Emotion à Jouy-le-Moutier dans le Val d'Oise. Une des Françaises retrouvées mortes vendredi en Argentine était originaire de la commune.Sa famille y vit toujours et le maire a décidé d'ouvrir un registre de condoléances.

Depuis lundi, un registre de condoléances est mis à la disposition des habitants à la mairie de Jouy-le-Moutier. Les amis, les voisins, tous peuvent y écrire leur soutien à la famille et leur chagrin. Une inititive du maire (PS), Gilbert Marsac, qui a condammé le crime perpétré contre les deux touristes françaises dans le nord de l'Argentine.

Voir ci-contre le reportage de Thomas Géry et Yves Léopold Dewulf.

Cassandre Bouvier avait 29 ans. Elle faisait une randonnée avec une de ses amies dans le nord du pays. Toutes deux étaient des élèves de l'Institut des hautes études d'Amérique latine (IHEAL) de l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris III, situé dans le 7ème à Paris. Marie-Christine Lemardeley, présidente de l'université, a indiqué lundi qu'elles étaient des "étudiantes brillantes qui consacraient leurs talents et leur énergie à étudier l'Amérique latine". Une cérémonie d'hommage est prévue dans cette école à la rentrée.

Rappel des faits

Les corps des deux Françaises, qui présentaient des impacts de balles et des traces d'une agression sexuelle ont été découverts vendredi dans un site de randonnée du mont San Lorenzo, à 12 kilomètres à l'ouest de Salta, capitale de la province du même nom, à 1.600 kilomètres au nord de Buenos Aires.