INFOGRAPHIE. Ce que les candidats proposent pour les lycées en Île-de-France

L'approche que fait chaque candidat du dossier des lycées, une des compétences essentielles des régions, est assez révélatrice des options politiques de chaque liste. Petit tour d'horizon rapide des treize listes en Île-de-France, grâce à notre infographie. 

Par Christian Meyze/Grégoire Courtois

# Claude Bartolone

Commençons par l'équipe sortante, du moins par Claude Bartolone et la liste PS/PRG, qui brigue la succession du sortant socialiste Jean-Paul Huchon. Claude Bartolone a inscrit dans ses douze engagements, "l'égalité au lycée", avec, écrit-il, le lancement d'un plan "zéro décrocheur" pour lutter contre l'échec scolaire. La liste s'engage aussi à accélérer la construction des lycées. Et même une alimentation saine et locale dans les assiettes de la cantine.

# Valérie Pécresse

Valérie Pécresse, tête de liste Les Républicains, UDI, Modem, annonce, elle, un plan régional de video protection qui englobe les alentours des lycées. Sécurité des établissement donc, qui passe, pour Valérie Pécresse, par des tests de dépistage de consommation de drogue et des mesures anti-dealers. La liste de droite annonce aussi le code de la route gratuit pour les lycéens.

# Wallerand de Saint-Just

Le Front National de Wallerand de Saint-Just ne fait pas du chapitre des lycées un thème fort de sa campagne. Tout au plus trouve-ton dans ses engagements celui de "manger français dans nos cantines". La liste du Front National choisit plutôt un autre chapitre, une autre des grandes attributions de la région,celle de la formation professionnelle.

# Pierre Laurent

Le Front de Gauche de Pierre Laurent veut la gratuité du matériel en lycée professionnel. Et s'il n'avance pas de projet spécifique pour les lycées généralistes, c'est peut-être parce qu'une de ses propositions prioritaires est celle de la gratuité totale du pass Navigo pour les moins de dix-huit ans.

# Emmanuelle Cosse

Le lycée n'est pas un thème en soi pour les écologistes d'Emmanuelle Cosse. Il s'agit plutôt d'un sujet transversal que l'on trouve à travers d'autres chapitres. Cela passe ainsi par le développement de la formation aux métiers de la transition écologique ou le 100% bio dans les cantines scolaires. 

# Nicolas Dupont-Aignan

Le républicain souverainiste Nicolas Dupont-Aignan veut relancer les investissements pour les lycées pour en refaire des sanctuaires. Il souhaite y voir défendue la laïcité. Il veut aussi instaurer une seconde chance de formation pour les jeunes qui sortent trop tôt du système scolaire. Et veut un système "zéro paperasse" pour les entreprises qui offrent des contrats d'apprentissage.

# François Asselineau

François Asselineau, chef de file de l'Union Populaire Républicaine, un mouvement qui milite pour la sortie de l'Union Européenne, de l'Euro et de l'Otan, voudrait rénover rapidement les lycées et développer les activités périscolaires de découverte du patrimoine.

# Nathalie Arthaud

Pas de chapitre particulier consacré aux lycées dans la campagne de la liste Lutte Ouvrière, conduite par Nathalie Arthaud. Historiquement, les campagnes électorales du mouvement sont avant tout tournées vers l'électorat salarié.

# Valérie Sachs

La liste "Nous citoyens", emmenée par Valérie Sachs, dont l'ambition proclamée est de "changer la manière de faire de la politique" avec notamment des candidats issus de la société civile, veut redémarrer l'ascenseur social, notamment en dispensant à tous une éducation d'excellence, sans toutefois en préciser davantage les modalités.

# Dawari Horsfall

La liste d'Union Citoyenne, conduite par Dawari Horsfall, est également un mouvement qui affirme vouloir s'adresser directement aux citoyens sans l'intermédiaire d'un parti politique. Concernant les lycées et l'éducation, Union citoyenne veut faire de l'égalité des chances une priorité en favorisant l'apprentissage.

# Sylvain de Smet

Pas de proposition particulière à noter pour les lycées ou l'éducation pour la liste FLUO, conduite par Sylvain de Smet, liste composite qui regroupe des militants de multiples causes (cannabis, liberté sexuelle, écologie, ou lutte contre les discriminations).

# Nizarr Bourchada​

L'Union des Démocrates Musulmans Français (UDMF), qui affiche ses objectifs dans son intitulé, emmenée par Nizarr Bourchada, ambitionne elle aussi de relancer l'ascenseur social notamment par le développement de micro-lycées et internats d'excellence. L'UDMF, veut, elle aussi développer l'apprentissage en mettant en place un système zéro charge alternance et un contrat de professionnalisation sur mesure.

# Aurélien Véron​

Enfin "Aux Urnes Citoyens", emmené par Aurélien Véron, et qui fédère différents mouvements "citoyens" dont le projet est de "redonner à chacun l’envie de voter et offrir aux électeurs en colère une alternative qui leur ressemble", veut créer de nouveaux lycées classiques, techniques ou professionnels, publics ou privés, mais aussi "optimiser l'utilisation des établissements existants en les ouvrant à d'autres acteurs de la formation lorsqu'ils sont inutilisés.

LIRE aussi notre dossier spécial Elections régionales

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus