Kiki, militante et colleuse anti-pub

Publié le
Écrit par Magalie Cheveraux .

Le 2ème épisode de notre série "Espaces publics" est consacré à Kiki Lambert, militante au sein de l'association "Résistance à l'agression publicitaire". Le jour du tournage, accompagnée de quelques amis, elle avait recouvert les panneaux publicitaires autour de la Place de la Bourse...

« Dans l'espace public, on ne peut pas éviter de voir les pubs. Il y en partout. Notre revendication, c’est de les rendre plus discrètes, et en tout cas moins agressives ». et pour faire valoir cette revendication, Kiki arpente régulièrement les rues de Paris avec d'autres types d'affiches. Des grandes feuilles qu'elle vient scotcher sur les panneaux publicitaires, et qui les couvrent entièrement ou en partie. Sur ses affiches à elle: des massages qui ne vendent rien, mais qui appellent au respect de l'environnement, à une société plus sobre, ou tout simplement à ne pas céder aux sirènes de la consommation.  

"La pub nous vend de l'inutile"

Des actions menées en plein jour, sous les yeux de passants parfois interloqués, comme ce jour-là, alors que Kiki et ses amis recouvrent la pub d'un maroquinier de luxe: « Lui nous a traité de petits cons en gros, mais dans l’ensemble on a des réactions plutôt sympathiques et compréhensives, parce que c’est bon-enfant ce qu’on fait». Bon-enfant mais sérieux. " La pub nous vend des choses inutiles et nous pousse à consommer de l'inutile. On est pas uniquement des consommateurs obligés de consommer, surtout lorsqu'on sait l'impact de cette consommation sur l'état de la planète et du climat..." 

durée de la vidéo : 02min 31
Kiki, colleuse anti-pub ©France 3 PIDF

Voir tous les épisodes d'espaces Publics 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité