La Gare Saint-Lazare, temple du clubbing et de la techno le temps d'une nuit

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Audin .

Plus de 5000 participants hier soir sont venus dansé à l'occasion d'une fête organisée dans la gare Saint Lazare à Paris.

Affluence de grands départs mais sans aucun train affiché: dans la nuit de samedi à dimanche. La gare Saint-Lazare à Paris, a accueilli plusieurs milliers de fans de musique techno, 5.000 selon les organisateurs,à l'occasion d'une grande fête électro.



A l'initiative de la SNCF et de la société de production Surprize (Weather Festival), la salle des pas perdus et le hall des quais ont été transformés en dancefloors géants avec leurs murs de son, ambiancés par des pointures de la scène techno house française, dont Cabanne, Spector, Mad Rey, LB Labat, Neue Grafik, Apollonia et Jeremy Underground qui se sont relayés aux platines.



La gare Saint-Lazare était exceptionnellement fermée toute la nuit pour travaux, offrant une opportunité rare. Au petit matin, les deux halls devaient être rendus dans l'état initial, après une nuit de clubbing.



Entre les voies 22 et 25, les clubbers pouvaient se reposer dans des transats tandis que des jeux de lumière mettaient en valeur les majestueuses verrières des halls de la gare édifiée à partir de 1837 et récemment restaurée.



"Cette soirée, c'est l'aboutissement d'un an de travail! On est ravis d'être là et voir autant de fans de l'électro dans un endroit aussi insolite, est une belle

récompense!"
, selon l'organisateur Aurélien Dubois.



En octobre dernier, la gare du Nord avait elle aussi été transformée en discothèque éphémère le temps d'une nuit, avec 2.500 personnes qui se s'étaient déhanchées jusqu'à l'aube.



 







 







 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité