La grève se durcit aux Courriers d'Ile-de-France (CIF-Kéolis)

La grève qui affecte depuis lundi plusieurs lignes de cars de la compagnie CIF (Courriers d'Ile-de-France. Groupe Kéolis) en région parisienne s'est durcie  après l'échec d'une nouvelle réunion de négociation sur les salaires.

La direction parle des Courriers d'Ile-de-France (CIF) d'actes de vandalisme et même d'une tentative d'homicide. Le ton semble monter dans la compagnie de cars en grève depuis lundi, le 4 mai, pour les salaires. 
Tags, pneus crevés, vitres brisées, coupure de câbles, "tirs à plomb": au total 79 cars auraient été endommagés depuis le début du mouvement social, selon un communiqué de la direction des Courriers d'Ile-de-France (CIF), filiale de Keolis dont l'actionnaire majoritaire est la SNCF.

La direction, fait état de "pressions" exercées sur des salariés non grévistes, et affirme avoir déposé plainte contre X pour "tentative d'homicide" après qu'un gréviste conduisant un car a tenté selon elle "d'écraser un cadre dirigeant" au dépôt de Tremblay (Seine-Saint-Denis). Cette version est contredite par Djamal Benkissaou, le secrétaire du CHSCT et délégué CGT, qui affirme que le dirigeant "s'est jeté" devant un car pour l'empêcher de se placer à l'entrée du dépôt mais n'a pas été blessé.

 Une deuxième réunion de négociation sur les salaires s'est soldée par un échec jeudi soir, 7 mai et le blocage des dépôts de la compagnie, qui transporte chaque jour près de 90.000 voyageurs, va se poursuivre pendant le week-end. Aucune nouvelle date de réunion n'a été fixée dans le cadre de ces négociations annuelles obligatoires (NAO), qui dégénèrent chaque année. 
Selon la CGT, la direction veut réduire les salaires à l'embauche de 1.900 à 1.750 euros "au nom de la mise en concurrence européenne" et ce alors que CIF est "la filiale de Keolis la plus rentable de France".

Actuellement, les dépôts de Tremblay, Goussainville (Val-d'Oise), Dammartin-en-Goële et Mitry-Mory (Seine-et-Marne), sont bloqués, ce qui
entraîne des perturbations sur le nord et nord-est de l'Ile-de-France ainsi que sur les cars scolaires.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité