La Poste teste un service d'impression 3D dans trois bureaux franciliens

Trois bureaux postes d'Ile de France vont accueillir une imprimante 3D, qui permettra de personnaliser un petit objet en catalogue ou d'imprimer ses propres créations. L'établissement public lance une expérimentation et propose un accès à la découverte de l'impression 3D.

Par AFP et France3 Paris

La Poste teste, dès ce mercredi 27 novembre, une nouvelle activité susceptible de redonner vie à ses bureaux. Après le mobile, le groupe entend aujourd'hui se positionner dans le secteur hautement prometteur de l'impression en 3D.
L'établissement public annonce ouvrir un service d'impression 3D dans trois bureaux franciliens, à Boulogne-Billancourt "Hôtel de Ville"(Hauts-de-Seine), Paris "Bonne Nouvelle"(Paris 10e) et Paris "La Boétie" (Paris 8e). Un projet pilote réalisé avec la société française Sulptéo, qui fournira les imprimantes 3D et prêtera ses conseillers à La Poste pour assister les clients qui désireront utiliser le service.

La Poste propose deux offres, l'une à destination des particuliers qui vont pouvoir imprimer de petits objets, comme des coques de smartphone, "choisis
dans un catalogue, et personnalisables", ou à partir d'un fichier 3D qu'ils amèneront. La seconde s'adresse aux professionnels - des architectes par exemple qui pourront imprimer des maquettes.
Dans les trois bureaux de poste concernés, une imprimante 3D sera disposée dans "un espace protégé" et proposera l'impression des objets les plus simples, mais pour ceux nécessitant un travail plus long ou des technologies 3D plus poussées, leur fabrication se fera en atelier.

Les prix seront indiqués dans le catalogue des objets suggérés par La Poste. "Une coque de smartphone personnalisée coûtera environ 30 Euros", précise M. Bajou, directeur général de l'Enseigne, qui indique que pour les objets plus volumineux ou professionnels, un devis sera établi.

La poste dans son communiqué souligne qu'il s'agit d'une "expérimentation inédite" et "une première dans un réseau grand public". Cette initiative permet de proposer "au plus grand nombre l'accès à cette technologie qui va révolutionner les usages et les relations aux objets".
Une imprimante 3D dans certaines Postes





Sur le même sujet

Les + Lus