Le bois Saint-Martin, près de 300 hectares de forêt ouverts au public

Propriété privée jusqu'à très récemment, ce bois situé entre la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne a été acquis par la région dans le cadre du Plan vert.

Depuis ce samedi 20 novembre, les Franciliens peuvent prendre l’air dans le bois Saint-Martin. Situé aux confins de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne — à cheval sur les communes de Noisy-le-Grand, du Plessis-Trévise et de Villiers-sur-Marne — cette forêt de près de 300 hectares était jusque-là un domaine privé. Il aura fallu quarante ans de négociations avec les propriétaires pour que la Région Île-de-France l’acquière.

C’est une aubaine pour les sportifs franciliens, mais aussi pour les riverains désirant — simplement — marcher et se promener. "Depuis que c’est ouvert, c’est la première fois que je viens", nous confie un coureur venu se défouler. "C’est cool. Ça fait un autre bois pour profiter de la belle nature (…) ça permet de faire des boucles d’à peu près 10 kilomètres", ajoute-t-il. "Je ne vais pas dire, à mon âge, que je vais recommencer le footing. Mais me promener oui", dit avec humour Guy Chétard, habitant de Villiers-sur-Marne. "Il y a des belles allées bien praticables. Le seul petit reproche qu’on peut faire, c’est que c’est interdit aux vélos. C’est un peu dommage", estime-t-il.

« Proximité immédiate »

Le bois Saint-Martin a été acquis pour 14 millions d’euros par la Région dans le cadre du Plan vert — lancé en mars 2017. L’objectif de la collectivité est d’acquérir 1000 hectares de verdures d’ici 2027. "L’acquisition du bois Saint-Martin et de l’ouvrir au public va bénéficier à 115 000 habitants à proximité immédiate sur les communes de Noisy-le-Grand, du Plessis-Trévise et de Villiers-sur-Marne", explique Philippe Helleisen, directeur général de l’Agence des espaces verts d’Île-de-France (AEV). Ce dernier ajoute par ailleurs que cela va aussi profiter aux Franciliens à l’échelle de la région. "Il y a une gare de RER à proximité [celle des Yvris-Noisy-le-Grand sur le RER E, ndlr]. Cela permet donc à beaucoup de personnes de profiter de ce nouvel espace de nature".

La région parisienne compte aujourd’hui 100 000 hectares d’espaces verts ouverts au public, selon des données émanant de l’institut Paris région. Et bien que certaines parcelles du bois Saint-Martin resteront préservées des visiteurs, le bain de nature est à la portée, pour l’essentiel, de tous les promeneurs.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
forêt nature