Cet article date de plus de 5 ans

Les chefs d'Etat et de gouvernement du monde entier bloquent Paris

La 21ème conférence sur les changements a ouvert ses portes lundi matin au parc des expositions du Bourget. Pour leur arrivée sur le site des Nations unies, les chefs d'Etat et de gouvernement ont emprunté les principaux axes de circulation de la capitale. Un spectacle rare dans la capitale !
Des restrictions de circulation en marge de l'ouverture de la COP 21 au Bourget.
Des restrictions de circulation en marge de l'ouverture de la COP 21 au Bourget. © PHOTOPQR/LE PARISIEN
Le convoi présidentiel américain à vive allure dans le boulevard Malesherbes, à Paris... Pour les badauds parisiens, c'est l'une des images fortes de ce lundi matin, jour de l'ouverture de la COP 21. La conférence des Nations unies sur les changements climatiques a ouvert ses portes lundi matin. Dans Paris, un itinéraire est réservé aux cortèges officiels entre la place de la Concorde et la porte d'Asnières via le boulevard Malesherbes.

150 chefs d'Etat et de gouvernement ont commencé à arriver pour cette réunion hors norme. Cette 21ème conférence des parties doit accoucher d'un accord historique, limitant à deux degrés le réchauffement climatique d'ici la fin du siècle.

► LIRE aussi : La COP 21, c'est parti ! Mais de quoi s'agit-il ?

Du coup, la capitale ne fait pas les choses à moitié pour accueillir les délégations étrangères. 40.000 personnes, dont 10.000 personnes issues des délégations, doivent participer chaque jour aux débats et négociations.

Paris, capitale bouclée

La situation n'est pas très habituelle pour les automobilistes parisiens. De nombreux axes de circulation ont été coupés par la préfecture de police, dimanche, jour de l'arrivée des délégations à Paris, et lundi, premier jour de la conférence au Bourget.

Si les voies sur berge sont entièrement fermées aux voitures de la porte de Saint-Cloud à la Concorde, ce n'est pas pour le bonheur des cyclistes, mais pour celui des chefs d'Etat et des délégations étrangères logés dans les hôtels de l'Ouest parisien. Des axes sont coupés à la circulation, notamment l'autoroute A 1 entre Paris et Roissy, le périphérique Ouest entre les portes d'Asnières et de la Chapelle.





Du côté de la porte de Pantin, sur le périphérique Est, l'une de nos équipes sur place n'a pas constaté d'embouteillage. Idem dans les transports en commun, comme le tramway ou le RER. Les Franciliens auraient-ils pris les précautions et suivi les recommandations de la préfecture de police ?

► LIRE aussi : CARTE. Le détail des restrictions de circulation dimanche et lundi en Île-de-France
► Suivez le trafic en temps réel

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cop21 environnement société écologie réchauffement climatique