Cet article date de plus de 5 ans

Les fantômes des réseaux sociaux

La mésaventure est arrivée à beaucoup d'entre nous : se faire rappeler par un réseau social l'anniversaire d'un proche ou ami décédé quelques temps plus tôt. Une expérience pour le moins troublante si ce n'est désagréable. Mais comment désactiver les comptes et profils des défunts ? 
© CC- BY Jason Howie
La fête des défunts - le 2 novembre et non le 1er comme on le croit souvent à tort - est traditionnellement l'occasion de se recueillir sur la tombe de nos proches disparus. L'occasion aussi de se poser la question de leur existence numérique. Twitter, Facebook, Instagram : lorsqu'une personne décède, que deviennent ses profils d'utilisateur ? Si aucun proche ne se manifeste, ils restent en l'état. Deux solutions existent pourtant : supprimer purement et simplement le compte ou bien le transformer en "compte de commémoration", sépulture virtuelle dédiée à la mémoire du défunt.

"Les comptes de commémoration permettent aux amis et à la famille de se réunir et de partager des souvenirs après le décès d’une personne. Transformer un compte en compte de commémoration permet également de le sécuriser en bloquant son accès" explique le site du réseau Facebook. "Nous transformons en compte de commémoration le compte Facebook d’une personne décédée après réception d’une demande valide". Cette demande devra comporter une preuve du décès, certificat ou nécrologie publiée dans un journal. La suppression peut quant-à elle être demandée par "les membres de la famille proche avérés" du défunt A noter : de la même façon que l'on fait un testament, on peut de son vivant régler cette question en se rendant dans les paramètres de son compte Facebook. 

Pour Instagram, qui appartient désormais à facebook, la procédure est la même

Pour Twitter, seule la suppression est possible. La demande s'effectue par courrier et de nombreuses pièces justificatives sont exigées (le nom d’utilisateur du compte Twitter de la personne décédée, une copie de l'acte de décès mais aussi la copie des papiers d'identité de la personne sollicitant ce retrait. 

Enfin, sachez que sur Linkedin la procédure peut aussi être réalisée par un collègue de bureau. Là encore de nombreuses pièces justificatives sont à fournir

Des procédures certes fastidieuses mais néanmoins nécessaires pour éviter que vos proches décédés ne continuent à errer sur les réseaux sociaux tels des fantômes du net.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
internet décès sorties et loisirs