Loi Travail : des proviseurs appellent à fermer les lycées le 31 mars

Les lycées ouvriront-ils leurs portes jeudi 31 mars, jour d'appel à la grève contre le projet de réforme du code du travail ? Certains chefs d'établissement craignent des débordements aux abords des lycées. 25 établissements devraient être fermés jeudi.

A la veille d'une nouvelle journée de mobilisation contre la réforme du code du travail, des proviseurs de lycées s'inquiètent de nouveaux débordements. Le syndicat national des personnels de direction de l’Education nationale, qui rassemble des chefs d'établissements, recommande ainsi de fermer les lycées susceptibles d'être bloqués. Une mesure conseillée afin d'éviter toute tension entre partisans et opposants aux blocages des établissements scolaires.

LIRE aussi : Projet de loi Travail : plusieurs lycées parisiens bloqués

25 lycées parisiens devraient être fermés, pour la journée de jeudi, selon les estimations du SNPDEN.

Pas de fermeture possible "par anticipation"

Un lycée "ne peut pas être fermé par anticipation", a toutefois précisé le ministère de l'Education nationale. "Les élèves qui le souhaitent doivent pouvoir être accueillis". Selon la rue de Grenelle, une fermeture "ne peut être envisagée que le jour même pour des raisons de sécurité absolue avérées, et ne peut être effectuée qu'en accord avec le recteur".

Tout incident mettant "en danger des biens et des personnes conduit le chef d'établissement à faire appel aux équipes mobiles de sécurité des rectorats, ou en cas de besoin aux forces de l'ordre", précise le ministère.

VOIR l'interview de Myriam Honnorat, du syndicat national des personnels de direction de l’Education nationale (SNPDEN)
Les lycées ouvriront-ils leurs portes jeudi 31 mars, jour d'appel à la grève contre le projet de réforme du code du travail ? Certains chefs d'établissement craignent des débordements aux abords des lycées. 25 établissements ont annoncé leur fermeture jeudi. Interview de Myriam Honnorat, du syndicat national des personnels de direction de l’Education nationale (SNPDEN)