“Ma thèse en 180 secondes” à Paris Sciences et Lettres

© PSL
© PSL

Pour la 3ème année consécutive, l’Université Paris Sciences et Lettres (PSL) participe au concours « Ma thèse en 180 secondes »  organisé par la CPU et le CNRS. Ce concours oppose les différentes universités en France. Huit d'entre elles se trouvent en Ile-de-France.

Par Christian Meyze

Résumer les sujets les plus complexes de la façon la plus concise possible. C'est tout l'enjeu du concours "Ma thèse ne 180 secondes" dont la finale régionale Sorbonne universités se tient ce jeudi après-midi, à Mines Paris tech. Une épreuve où l'excellence se conjugue parfois aussi avec l'humour.

Le concours permet à des doctorants de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire profane et diversifié. Chaque participant doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Un appel est lancé à l’ensemble des regroupements universitaires de France, afin que chacun organise un concours interne. Le lauréat ainsi sélectionné représentera son établissement à la finale nationale.

A l'Université PSL, 15 candidats ont été retenus et des sujets qui vont des propriétés d'une colle pour coller le foie (humain) dans des opérations chirurgicales (matériaux naocomposites) au voyages de Berlioz en Russie et de leur influence sur sa musique en passant par l'évolution orbitale des anneaux de Saturne, ou encore les interactions bactéries-surfaces et des effets sur la passivation des aciers inoxydables, Ou encore la cohérence et stabilité de systèmes hiérarchiques de planification et de contrôle pour la conduite automatisée

Sur le même sujet

Journée de chasse en Seine-et-Marne

Près de chez vous

Les + Lus