• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Notre-Dame : une enquête ouverte après des escroqueries pour la récolte de fonds

La toiture de Notre-Dame de Paris ravagée, le lendemain de l'incendie. / © IAN LANGSDON/EPA/Newscom/MaxPPP
La toiture de Notre-Dame de Paris ravagée, le lendemain de l'incendie. / © IAN LANGSDON/EPA/Newscom/MaxPPP

L'incendie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris a provoqué un élan de générosité sans précédent. Les appels aux dons se multiplient et avec eux les escroqueries. Des alertes ont été lancées, une enquête vient dêtre ouverte par le parquet de Paris. 

Par France 3 Paris IDF / VP

Depuis l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris lundi soir les dons affluent. Des cagnottes ont été ouvertes parfois frauduleuses. Certains ont ainsi tenté de profiter de l'élan de générosité pour restaurer la Cathédrale défigurée. Depuis quelques jours des appels à la vigilances et des alertes ont été lancés notamment par la Fondation du Patrimoine en charge de la grande collecte nationale et internationale.

Une seule adresse internet 

Campagne d'e-mailing, démarchage téléphonique, ces méthodes ne sont pas employées par la Fondation. Le site suivant est frauduleux : https://donfondation-patrimoine-sauvonsnotredame.weebly.com/ 
Il a été signalé à Google et au Parquet de Paris. La fondation a déposé plainte.

Une enquête vient d'être ouverte pour escroquerie en bande organisée.
Selon le Parquet, l'enquête, confiée à la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA) de la préfecture de police de Paris, doit permettre d'identifier les auteurs de cette escroquerie et de "faire cesser ces agissements".

La Fondation rappelle qu'il y a un seul et unique lien pour faire un don : 
https://don.fondation-patrimoine.org/SauvonsNotreDame/

Dans un communiqué, la Fondation explique la méthode de ces envois de mails frauduleux "les fraudeurs ont repris les termes principaux de notre url (« don », « fondation-patrimoine » et « SauvonsNotreDame ») et les ont remis dans un ordre différent. Ce qui les trahit, c’est l’extension en fin d’url de « weebly.com », qui est le nom d’un générateur de sites webs gratuits."

Des micro-dons dans le métro

C'est plus précisément à la station Concorde que les usagers du métro pourront participer et faire un don grâce à des écrans interactifs.
 

 

Sur le même sujet

Un aveugle agressé par un automobilste

Les + Lus