Il y a un an, à l'automne 2022, notre réseau de bus sombrait dans le chaos : manque de conducteurs, dessertes non assurées, climat social délétère... rien n'allait ou presque ! Où en est-on un an plus tard ? Parigo a mené l'enquête.

Chaque jour, plus de 10.000 bus sillonnent la région, avec à leur bord 5 millions de voyageurs... et parmi eux, les adeptes des bus de soirée : ces lignes très spécifiques ramènent les Franciliens de petite et grande couronne chez eux, à la nuit tombée.

C’est l’un des métiers les plus touchés par la pénurie de personnel : les chauffeurs de bus sont devenus perle rare, ce qui handicape fortement les opérateurs. Alors comment mettre fin à cette crise des vocations ? Entretien avec Céline Fisher, DRH de Transdev IDF.

durée de la vidéo : 00h03mn00s
Parigo. Interview de Céline Fisher (Directrice des ressources humaines, Transdev IDF) ©France3Paris

Bonne nouvelle, vous pouvez désormais descendre où vous voulez, entre deux arrêts, dès 22h et durant toute la nuit. L’arrêt à demande vient enfin d’être généralisé dans l’ensemble de la région. Un vrai plus en termes de sécurité, notamment pour les femmes.

Enfin, nous tenterons de comprendre pourquoi les bus parisiens sont si lents : 11km/h en moyenne, c’est plus proche de l’escargot que d’un moyen de locomotion digne de ce nom. Entretien avec Jean-Loïc Meudic, FNAUT-IDF, la principale association d’usagers des transports d’Île-de-France.

durée de la vidéo : 00h03mn38s
Parigo. Interview de Jean-Loïc Meudic (Membre de la FNAUT IDF) ©France3Paris

► Rendez-vous ce samedi à 12 heures 35 sur France 3 Paris Île-de-France, ou en replay sur France.tv/idf