2 700 habitants du même quartier privés de chauffage depuis le début de l'automne

durée de la vidéo : 00h02mn08s
2 700 habitants du même quartier privés de chauffage depuis le début de l'automne - reportage de Floriane Olivier et Marie Chambrial ©France 3 PIDF

Tout un quartier est privé de chauffage depuis le début de l'automne en Seine-Saint-Denis. A Villepinte, au quartier de la Noue, 2 700 habitants pâtissent d'installations vétustes, de changements successifs de syndicats de copropriété et de prestataires chauffagistes.

Bonnet sur la tête, doudoune sur le dos et radiateur d'appoint à proximité, Éline tente de réchauffer son logement par tous les moyens. "Depuis que l'hiver a commencé, on n'a pas de chauffage et puisque j'ai trois enfants, je m'inquiète", explique cette résidente qui a dû investir dans trois chauffages d'appoint.

À cause du froid et de l'humidité, de la moisissure s'est développée sur les murs dont la peinture avait pourtant été refaite cet été.

Dans cette immense copropriété qui compte 15 bâtiments et 2 700 habitants, personne, ou presque, n'a de chauffage. Les installations sont datées, les fuites nombreuses et, mi-novembre, une inondation de la chaufferie centrale n'a fait qu'empirer la situation.

Qui est responsable ?

Les copropriétaires tentent de s'organiser pour régler le problème mais les changements successifs de syndicats de copropriété et de chauffagistes n'aident pas. Chacun se renvoie la responsabilité comme l'indique Philippe Harlicot, un habitant du quartier : "C'est impensable aujourd'hui de ne pas avoir de chauffage en décembre alors que les charges sont exorbitantes. Le syndic ne peut rien faire, 'c'est de la faute de l'autre, le chauffagiste nous a quittés, mais en attendant, nous, nos charges, il faut qu'on les paye. Les gens, il faut qu'ils payent leur loyer".

Depuis deux ans, le quartier de la Noue, délabré, est au cœur d'un vaste plan de réhabilitation qui doit prendre fin en 2030. En attendant, les habitants espèrent au moins retrouver un peu de chaleur dans leurs appartements. Ce vendredi 8 décembre, trois techniciens sont intervenus en urgence mais en fin de journée, au moins cinquante logements étaient toujours sans chauffage.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité