250 000 billets pour les JO mis en vente ce mercredi 17 avril

À 100 jours des JO, le Cojo va mettre une nouvelle salve de 250 000 billets pour les JO en vente ce mercredi 17 avril.

Les nouveaux billets seront mis en vente à 10h sur ce site, selon le principe du premier arrivé, premier servi, pour tous les sports, notamment la gym et la natation, et dans toutes les catégories de prix dont 50% à moins de 100 euros, a précisé Tony Estanguet lors d'une conférence de presse.

Déjà 7,9 millions de billets ont été vendus sur quelque 10 millions de billets au total pour les JO.

"A 100 jours des JO, on est dedans (...) oui il y a des critiques, il y a des polémiques, il y a des inquiétudes, mais mon rôle c'est de piloter cette organisation, je m'appuie sur des indicateurs les plus objectifs possibles qui démontrent qu'on est prêt", a-t-il dit lors d'une conférence de presse le 10 avril dernier.

Dans le détail, 9 000 billets seront mis en vente pour les épreuves d'équitation, 15 000 pour la natation, 10 000 pour la gymnastique artistique, 35 000 pour le beach volley, 12 000 pour le tennis et le tennis de table, 2 000 pour le judo et le cyclisme ainsi que des billets pour l'athlétisme au Stade de France (le nombre n'a pas été précisé).

Par ailleurs, des billets pour les cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux seront aussi mis en vente.

Emission des billets à partir de la mi-mai

"Il faut rester très humble car dans la dernière ligne droite tout peut basculer, comme pour les athlètes, mais aujourd'hui on peut être serein", a indiqué Tony Estanguet qui sera à Olympie en Grèce le 16 avril pour la cérémonie d'allumage de la flamme olympique.

"Tant que la cérémonie de clôture n'est pas derrière nous il peut encore se passer des choses", a-t-il ajouté.

La plateforme de billetterie pour l'émission des billets et la revente sera disponible "la deuxième quinzaine de mai", a précisé le directeur général du Cojo Etienne Thobois.

Côté infrastructures, après la livraison du village olympique et du centre aquatique olympique, les structures temporaires ont commencé d'être montées dans Paris notamment (Concorde, Stade du Champs de Mars...), ce qui représente 200 000 places.

Côté sécurité privée, "97% des besoins sont contractuellement couverts", a encore précisé Tony Estanguet.