• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Un an après son ouverture, retour à la première salle de shoot à Paris

L'entrée de la "salle de shoot", au 2 rue Ambroise Paré (Xe arrondissement de Paris), se situe à quelques mètres du lieu où l'homme a été retrouvé. / © France 3 Paris / Florie Castaingts
L'entrée de la "salle de shoot", au 2 rue Ambroise Paré (Xe arrondissement de Paris), se situe à quelques mètres du lieu où l'homme a été retrouvé. / © France 3 Paris / Florie Castaingts

Il y a un an, en novembre 2016, Paris était la première ville en France à se doter d'une salle de shoot. Après plusieurs années de préparation et d'âpres discussions. L'ouverture se faisait sur fond de controverses et de polémiques, bien sûr. Un an après nous y sommes retournés

Par Christian Meyze

En novembre 2016, il y a tout juste un an, Paris devenait la première ville de France à ouvrir "une salle de shoot", un lieu dédié, pour partie médicalisé, en tout cas professionnalisé, pour accueillir les toxicomanes dans les meilleures conditions sanitaires.

Le projet, aboutissement d'une longue réflexion et au final d'un choix "médical" d'un moindre mal, avait été maintes fois évoqué, annoncé puis repoussé. Il avait suscité de violentes polémiques, compréhensibles. Et finalement les autorités, municipales et nationales, avaient fini par trancher en faveur d'une ouverture pour que Paris dispose d'un lieu devant permettre aux toxicomanes de consommer des produits stupéfiants dans des conditions sanitaires les plus satisfaisantes possibles.

De ce côté là le bilan est plutôt positif.

Les riverains de ce quartier du Nord de Paris, à l'Hôpital Lariboisière, près de la gare du Nord, en revanche se plaignent des nuisances engendrées sur la voie publique.
Enquete signée Laurence Barbry et Veight..Blum-Lhuber. ATTENTION, certaines images peuvent choquer, notamment les plus jeunes
La salle de shoot à Paris, un an après

Sur le même sujet

La Marne en chansons

Les + Lus